Les lois fiscales néerlandaises

Si vous résidez aux Pays-Bas ou percevez des revenus néerlandais, vous devez suivre les lois nationales sur la fiscalité. En tant que contribuable résident (vivant aux Pays-Bas) ou non résident (étranger) percevant des revenus néerlandais, vous devrez payer l'impôt sur le revenu aux Pays-Bas.

Types de revenus néerlandais imposables

Les lois fiscales néerlandaises reconnaissent 3 types de revenus qui sont soumis à l'impôt. Ceux-ci sont classés dans des cases. L'encadré 1 concerne les revenus liés à la propriété du logement ou à l'emploi, c'est-à-dire les salaires, les bénéfices de l'entreprise, les retraites, les prestations régulières et les biens immobiliers occupés par le propriétaire. L'encadré 2 couvre les revenus d'intérêts substantiels et l'encadré 3 représente les revenus des investissements et de l'épargne.

Le système fiscal en Hollande est assez complexe et vous pouvez finir par payer jusqu'à un quart de votre revenu personnel en impôts, mais tous les taux dépendent de la nature du travail que vous effectuez et de votre résidence, entre autres facteurs. Les personnes imposables conformément aux lois néerlandaises doivent soumettre leurs déclarations sous forme numérique au début du mois d'avril de chaque année. S'il est impossible de respecter ce délai en raison de circonstances particulières, une prolongation peut être accordée sur demande.

Impôts prélevés sur les résidents / non-résidents néerlandais

Dans le formulaire de déclaration d'impôts, les résidents néerlandais sont tenus de déclarer leurs revenus perçus dans le monde entier, y compris les montants que les Pays-Bas ne sont pas en mesure d'imposer en vertu des réglementations internationales ou nationales. Les revenus d'emploi, les bénéfices d'entreprise et les gains en capital obtenus dans des pays étrangers entrent dans la liste de ces revenus. Les non-résidents peuvent choisir d'être traités comme des résidents en matière fiscale. Les personnes ayant le statut de contribuable résident doivent déclarer leurs revenus mondiaux permettant l'option d'imposition de ces revenus dans un autre pays. Pour éviter la double imposition, la Hollande offre un allégement fiscal (ou crédit d'impôt) sur l'impôt détenu. Un avocat néerlandais expérimenté peut vous conseiller sur les possibilités les plus pratiques pour votre entreprise.

Impôt sur les sociétés néerlandais (CIT)

Les sociétés aux Pays-Bas et les entités particulières établies ailleurs et percevant des revenus de sources néerlandaises sont tenues de impôt sur les sociétés (IS). Les sociétés au capital composé d'actions, les coopératives et autres entités exerçant des activités commerciales figurent sur la liste des types de sociétés soumises à l'impôt. Toutes les entreprises doivent produire des déclarations de revenus chaque année. La date limite de soumission est de cinq mois après la fin de l'année concernée. Toutes les taxes doivent être payées dans les deux mois suivant l'évaluation du reçu.

Taxe sur la valeur ajoutée est, en soi, une taxe à la consommation incorporée dans le prix payé par le client final pour un service ou un produit particulier. Conformément à la législation de l'UE, la TVA s'applique à la fourniture de biens, aux services, à l'importation et à l'acquisition de biens. La Hollande a trois taux de TVA différents : un taux standard de 21 %, un taux spécial de 9 % pour les médicaments, la nourriture, les journaux et les livres, et un taux de 0 % pour le commerce international afin de permettre l'exportation de marchandises exonérées de TVA.

Si vous avez besoin de plus amples informations et de conseils personnalisés concernant votre entreprise, veuillez contacter nos avocats locaux.

Besoin de plus d'informations sur la société néerlandaise BV?

CONTACTEZ UN EXPERT
Dédié à aider les entrepreneurs à démarrer et à développer une entreprise aux Pays-Bas.

Membre de

Food MenuChevron- vers le bascercle croisé