Si vous êtes actuellement propriétaire d'une société de cryptographie ou envisagez d'en créer une dans un proche avenir, le lancement d'une ICO peut être un moyen intéressant pour vous de lever des fonds pour votre entreprise. Il peut également vous permettre de créer une nouvelle pièce, un nouveau service ou une nouvelle application. Une ICO est essentiellement un moyen rentable de collecter des fonds, pour des services et des produits liés d'une manière ou d'une autre à la crypto-monnaie. Un ICO est en quelque sorte dérivé d'une introduction en bourse, à la différence qu'un ICO est principalement destiné aux services et produits logiciels. Dans certains cas, les ICO ont connu un succès massif avec un rendement élevé pour tous les investisseurs. Dans d'autres cas, les ICO ont échoué ou se sont avérées frauduleuses. Cela signifie que nous déconseillons fortement aux personnes n'ayant aucune connaissance de la crypto-monnaie de lancer une ICO. Vous feriez mieux d'investir dans des pièces déjà établies à la place. Pour lancer un ICO, vous avez besoin au moins d'une compréhension de base de la crypto-monnaie, des échanges et des portefeuilles. En raison du fait que les ICO ne sont pour la plupart pas réglementées, les investisseurs doivent être prudents et diligents lorsqu'ils investissent dans une ICO.

Qu'est-ce qu'un ICO exactement ?

ICO est l'abréviation de Initial Coin Offer. Lorsque quelqu'un démarre un nouveau projet de cryptographie, il lance sa propre pièce (token), qui est ensuite vendue aux premiers investisseurs. Ce modèle est très similaire à la première émission d'actions d'une société ordinaire, qui est appelée introduction en bourse (IPO). Une différence majeure est que l'émission est accessible au grand public, au contraire d'être uniquement réservée au capital-risque. La plupart des ICO ont lieu sur Ethereum (ETH). Les jetons proposés peuvent aussi parfois être achetés dans une monnaie courante comme l'euro ou le dollar, mais en général les investisseurs paient avec des cryptos déjà établis. Lorsque vous pourrez trouver une poignée d'investisseurs qui croient au nouveau projet, ils vous paieront en ETH et recevront les nouveaux jetons en retour. Les investisseurs peuvent utiliser les pièces dans la nouvelle application ou simplement les vendre avec profit ultérieurement. Les ICO sont achetables à l'échelle internationale, puisque toute personne disposant d'un accès à Internet et d'un portefeuille numérique peut acheter les jetons.

Ainsi, en général, les ICO sont un moyen rentable pour les (nouvelles) entreprises de financer le développement de leurs produits ou services. Grâce à l'utilisation de la technologie blockchain, le fournisseur émet de nouveaux jetons numériques lors d'un ICO. Tous les jetons cryptographiques diffèrent considérablement par leur conception et leur fonction, et vous êtes assez libre au stade du développement. Souvent les jetons constituent un droit au service à développer, ou une (future) récompense, et parfois aucune valeur. Il est également possible que vous donniez aux investisseurs le droit à une part dans un projet, ou à une partie prédéterminée des rendements attendus. Les ICO sont structurées de telle sorte qu'elles échappent souvent au champ d'application de la surveillance financière, comme nous l'avons déjà expliqué ci-dessus. Par conséquent, la protection générale offerte aux investisseurs par la législation néerlandaise en matière de surveillance financière est absente. A quelques exceptions près, l'AFM ne peut donc pas superviser les ICO.[1]

En savoir plus sur la technologie blockchain

Si vous êtes relativement novice en matière de cryptographie, il est conseillé de vous informer sur la technologie qui la soutient : la technologie blockchain. La technologie Blockchain repose sur le principe d'un système décentralisé et d'ouverture. Une blockchain consiste essentiellement en un réseau d'ordinateurs, mais ces ordinateurs ne sont pas la propriété exclusive d'un seul participant. Grâce à des algorithmes, tous les participants au réseau peuvent décider quelles informations sont valides et lesquelles ne le sont pas. Cela implique des facteurs tels que les transactions qui sont effectuées sur le réseau. Ensuite, ces informations sont stockées dans des "blocs", qui forment ensemble une chaîne. D'où le terme blockchain. Cela signifie que tous les participants au réseau ont accès aux mêmes informations dans la blockchain, simultanément et à tout moment. Ceci est rendu possible sous la forme d'un registre partagé, auquel tout participant peut accéder.

L'un des principaux avantages de la technologie blockchain est qu'il est totalement impossible pour tout individu participant de manipuler des informations. Du fait que tout le monde a accès aux mêmes informations, celles-ci ne sont pas entachées de données redondantes ou frauduleuses. Il existe de nombreuses variantes possibles d'une blockchain. À l'heure actuelle, le bitcoin est l'application la plus connue. De nombreuses blockchains ont un caractère ouvert, ce qui signifie que presque tout le monde peut participer. Si vous avez accès à Internet, vous pouvez utiliser une telle blockchain, par exemple, pour effectuer des transactions. Tous les participants au réseau vérifient ensuite ces transactions et enregistrent les transactions valides dans la blockchain. Les informations sur toutes les actions sont stockées de manière sécurisée et véridique.

Quelle est la différence entre une crypto-monnaie et un ICO ?

Les gens demandent souvent quelle est la différence entre un ICO et une crypto. Actuellement, il n'y a pas vraiment de distinction très claire entre les jetons dans un ICO et les cryptos réguliers, car ces termes sont généralement utilisés de manière interchangeable. Néanmoins, ils ne sont certainement pas tout à fait les mêmes. Une autre différence importante est le fait que n'importe qui peut créer et dépenser des jetons, s'il a un peu de connaissances en programmation. En crypto, cependant, cela est effectué par un algorithme qui a un ensemble de règles prédéterminé. La régulation de la création d'unités, appelée minage, est possible grâce à certaines techniques cryptographiques. Celles-ci jouent également un rôle lorsque les transactions sur le réseau blockchain décentralisé doivent être vérifiées.

Cela signifie que l'émission des parts concernées est déterminée à l'avance. Cela concerne, par exemple, le nombre et la manière dont les jetons seront émis. Si vous prenez Bitcoin comme exemple, vous voyez que les mineurs reçoivent des jetons en guise de récompense pour avoir trouvé des blocs dans la chaîne. Ensuite, les transactions sont enregistrées en tant que Bitcoins dans ces blocs. Après cela, le bloc sera ajouté à la blockchain déjà existante. Cela nécessite en fait une très grande puissance informatique. D'autre part, les jetons numériques peuvent être considérés comme des unités pouvant être créées sur une blockchain déjà existante. Si vous êtes le concepteur d'un tel jeton, vous pouvez décider vous-même de nombreux détails. Cela implique la quantité de jetons que vous souhaitez créer, comment les émettre et d'autres fonctionnalités que vous souhaitez attribuer au jeton. La blockchain Ethereum est en fait spécifiquement conçue à cet effet.

Les ICO créent de nouvelles opportunités passionnantes

L'un des principaux avantages d'une ICO est le fait qu'elle permet de lever très facilement une somme substantielle de fonds très rapidement - si elle réussit, bien sûr. Cela vous permet de démarrer de nouveaux projets de cryptographie, et vous êtes évidemment également récompensé pour votre travail dans le processus. Une raison pour laquelle les jetons sont si populaires est due à la propriété partielle. Cela joue également un rôle dans l'émission d'actions, car la possession d'un jeton ou d'une action peut rapporter de l'argent à un moment donné. Tant que vous possédez toujours le jeton, il est possible de réaliser un profit important. Par conséquent, il est assez facile d'inciter les gens à rejoindre votre réseau. De plus, les ICO ouvrent de nombreuses possibilités pour les investisseurs qui n'ont pas grand-chose à investir. Tout le monde n'est pas millionnaire : la plupart des gens doivent vivre avec un salaire régulier. Mais même avec un salaire régulier, vous pouvez facilement investir dans des jetons. Cela ressemble à un rêve, ce qui peut être le cas, mais il est très important que vous vous informiez également de tous les risques liés au démarrage d'une ICO. Nous allons les décrire ci-dessous.

Existe-t-il des risques liés au lancement ou à l'investissement dans des ICO ?

Si vous envisagez de lancer ou d'investir dans une ICO, vous devez connaître les différents scénarios gênants qui inondent actuellement le marché. Par exemple, il existe de nombreux cas connus dans lesquels des personnes ont acheté des jetons avec l'argent dont elles avaient réellement besoin, ce qui leur a causé des ennuis. Il en va de même pour les personnes qui empruntent de l'argent pour acheter des jetons, dans certains cas, ces montants sont incroyablement élevés. Pourquoi est-ce que les gens font ça? Parce qu'ils pensent qu'ils pourraient manquer une belle opportunité, car ils pensent que le prix du jeton rapportera autant de profit que Bitcoin. Cette anticipation de bénéfices extrêmement élevés peut aveugler les gens sur les risques associés à un ICO, que vous soyez celui qui le lance ou qui investit. Vous risquez vraiment de perdre la totalité de votre investissement. Veuillez garder à l'esprit que le marché de la cryptographie est toujours de nature spéculative. Par conséquent, vous ne devez jamais investir de l'argent que vous ne pouvez pas manquer pour le moment ou dont vous pourriez avoir besoin plus tard. Il existe d'autres facteurs qui pourraient avoir un impact négatif sur votre investissement, qui sont expliqués en détail ci-dessous.

Assurez-vous que vos connaissances sur le marché et le sujet sont suffisantes

L'un des principaux ingrédients d'un investissement réussi est la connaissance préalable de ses spécificités. Si vous ne savez pas dans quoi vous investissez, vous donnez essentiellement aux autres le pouvoir de vous arnaquer. Surtout dans un marché volatil et en évolution rapide comme la crypto, il est essentiel de vous renseigner sur la pièce dans laquelle vous souhaitez investir. Dans le passé, pour cette raison, la possibilité d'investir dans une start-up était généralement réservée aux professionnels avec beaucoup de connaissances et d'expertise. De nos jours, il est possible d'investir en privé grâce à la technologie blockchain. Toute personne disposant d'un peu d'argent, d'une connexion Internet et d'un portefeuille peut investir dans des jetons. De nombreux investisseurs privés se laissent emporter par des promesses exagérées de retours sur investissement presque impossibles et sous-estiment ainsi leur propre expérience et leurs connaissances. Sans cette expertise et ces connaissances approfondies, les modèles de revenus réellement significatifs ne se distinguent presque pas des projets sans valeur ajoutée. Assurez-vous de savoir ce que vous faites et passez du temps à lire des informations avant de dépenser de l'argent.

Ne surestimez pas les retours possibles au préalable

La crypto a hypnotisé des millions de personnes, en particulier après la montée en flèche de Bitcoin ces dernières années. Cela a conduit de nombreux investisseurs à croire que leur investissement produira également d'énormes rendements. Soyez prudent, cependant, car la cryptographie en est encore à ses balbutiements. La promesse de nouveaux modèles de revenus sophistiqués attire toujours de nombreux investisseurs, mais seuls les investisseurs expérimentés devraient réellement investir dans quelque chose d'aussi nouveau et volatil. Si vous souhaitez investir, il serait sage de demander l'aide de quelqu'un qui connaît les ficelles du métier. Les nouvelles technologies créent toujours de nouveaux modèles de revenus, mais peuvent également conduire à des attentes trop optimistes. Il y a de fortes chances que vos attentes personnelles ne soient pas satisfaites. Les ICO, en particulier, en sont aux tout premiers stades de développement et, par conséquent, il est très difficile de savoir si des plans ou des attentes peuvent être satisfaits dans la réalité. La technologie Blockchain en elle-même est très nouvelle et toujours en développement. Les erreurs dans le code peuvent constituer une menace, ainsi que le vol de vos jetons. Même une bonne idée peut parfois tomber à l'eau, alors assurez-vous de ne pas perdre l'argent si vous décidez d'y aller. Parce qu'il y a aussi une chance que la valeur du jeton soit bien inférieure à votre investissement initial.

Un manque général de transparence

Un autre problème avec les ICO est le fait que certains fournisseurs ne sont pas toujours transparents concernant les informations qu'ils fournissent aux investisseurs potentiels. Souvent, les informations de base sont difficiles à trouver et des parties importantes sont même complètement omises. Cela peut inclure des informations telles que les droits accordés aux détenteurs des jetons, les risques liés à un projet spécifique et la manière dont le financement du projet est dépensé. Si vous ne disposez pas de toutes les informations essentielles, il est quasiment impossible de pouvoir évaluer correctement une ICO. De plus, il est également très difficile de distinguer les bons projets des frauduleux. À côté de cela, un manque de transparence peut également conduire à une tarification inefficace des jetons. Essayez toujours de fournir autant d'informations que possible lorsque vous lancez une ICO. Si vous êtes un investisseur, assurez-vous d'avoir toutes les informations dont vous avez besoin. Si ces informations ne sont pas fournies, vous devriez essayer de contacter le fournisseur et demander des informations supplémentaires avant d'investir.

Les ICO attirent les escrocs

L'un des plus gros problèmes avec les ICO est le fait qu'elle attire les escrocs à l'échelle internationale. La technologie Blockchain permet des investissements transfrontaliers, ce qui signifie que tout le monde peut participer dans le monde entier. Mais il y a aussi le sujet de l'anonymat entourant la crypto. Même s'il s'agit généralement d'une caractéristique positive de la cryptographie, elle attire inévitablement aussi les criminels et les fraudeurs. En raison de sa portée mondiale, certains ont profité de ce fait de manière très négative, en créant des systèmes pyramidaux très avancés. Celles-ci sont parfois difficiles à reconnaître pour les personnes qui ne connaissent pas grand-chose aux ICO et à la cryptographie, il existe donc de nombreuses cibles très faciles à atteindre pour les fraudeurs. Le battage médiatique autour de la cryptographie leur permet de faire croire aux investisseurs qu'ils pourraient manquer une opportunité fantastique en n'investissant pas. Il existe également des ICO frauduleuses, visant à tromper les investisseurs pour qu'ils s'enrichissent eux-mêmes. Les intentions des fournisseurs sont généralement bonnes, mais gardez à l'esprit que certains autres pourraient également vous arnaquer. Certaines de ces escroqueries sont connues sous le nom d'escroqueries à la sortie, où le fournisseur et les développeurs disparaissent soudainement après avoir vendu leurs propres pièces. Soyez attentif et vigilant lorsque vous investissez.

Fluctuations massives des prix

Dernier point mais non le moindre : gardez à l'esprit que tous les jetons sont soumis à d'énormes fluctuations de prix. La plupart des gens qui investissent dans les ICO interviennent généralement dans un but spéculatif. Ils investissent essentiellement, car ils s'attendent à pouvoir vendre leurs jetons rapidement à un prix plus élevé. Cette nature spéculative entourant les ICO conduit à des prix extrêmement volatils des jetons échangés, sur diverses plateformes. Comme ces plateformes ne relèvent pas du champ d'application de la surveillance financière, c'est quelque chose qui ne peut pas être réglementé. Parfois, un jeton peut fluctuer jusqu'à 100 % par jour. Cela peut être exaltant lorsque le prix augmente, mais en même temps désastreux lorsqu'il baisse. De plus, l'échange d'un grand nombre de jetons est limité. Cela permet aux fraudeurs de manipuler le processus, si cela leur convient.

Est-il sage d'envisager même de lancer une ICO avec autant de risques ?

La liste des scénarios éventuellement négatifs au sein de cette entreprise est assez sévère. Cela pourrait décourager beaucoup de personnes intéressées par les ICO, ce qui n'est pas vraiment une mauvaise chose. Comme nous l'avons déjà indiqué ci-dessus, il est de la plus haute importance que vous vous informiez sur l'ensemble du marché. Si vous ne le faites pas, vous pouvez facilement tomber entre les mains d'escrocs expérimentés. Nous conseillons généralement aux investisseurs et aux start-ups de lire les informations et d'acquérir des connaissances approfondies, avant d'agir. Vous pouvez également demander l'aide de parties plus expérimentées, telles que des entreprises et des particuliers spécialisés sur le marché. Intercompany Solutions peut certainement vous aider, afin de s'assurer que vous ne faites aucune erreur. Cela peut avoir des conséquences très graves, allant de la perte de tout votre argent à l'emprisonnement.

Quand une ICO relève-t-elle de la loi néerlandaise sur la surveillance financière (Wft) ?

Comme indiqué précédemment, une grande partie du marché mondial de la cryptographie ne relève pas des institutions de surveillance financière telles que la Wft néerlandaise. La plupart des jetons peuvent être structurés, par exemple, sous la forme d'un droit (prépayé) à un futur service de l'émetteur. Dans tous ces cas, ils sortent du champ d'application de la Wft. Une exception à cela est si le jeton, par exemple, représente une part dans le projet ou si le jeton donne droit à une partie des (futurs) retours du projet. Dans ces circonstances, le jeton peut être considéré comme un titre ou une part dans un organisme de placement collectif, tel que défini dans la Wft. L'Autorité néerlandaise des marchés financiers (AFM) évalue chaque cas séparément pour déterminer si la Wft s'applique, et surveillera également de près si la Wft pourrait s'appliquer. Les émetteurs potentiels doivent analyser correctement l'étendue de tout chevauchement avec la réglementation et la supervision financières avant de lancer leur ICO. Il serait prudent d'enquêter correctement sur les définitions que l'AFM utilise pour déterminer l'état de sécurité. C'est une possibilité d'approcher l'AFM avec un prospectus clair (offre), et d'obtenir une décision à l'avance. De cette façon, vous limitez les risques de votre côté.[2]

La qualification d'un titre (effet)

Dans chaque cas distinct, il convient de déterminer si un jeton est considéré comme un titre au sens de la section 1:1 Wft. Cela se fait sur la base des caractéristiques légales et autres du jeton. Conformément à la définition de cette section, il est important d'établir dans quelle mesure le jeton est considéré comme un instrument négociable équivalent à une action négociable ou à un autre instrument négociable ou à un instrument équivalent à un droit. Un jeton peut également être considéré comme un titre s'il représente une obligation négociable ou un autre titre de créance négociable. Un jeton est en outre qualifié de titre, si une action ou une obligation peut être acquise par l'exercice des droits attachés à un jeton ou par la conversion de ces droits. Enfin, un jeton répond à la définition d'un titre s'il s'agit d'un titre négociable pouvant être réglé en espèces, le montant à régler dépendant d'un indice ou d'une autre mesure.

Pour qu'un jeton soit considéré comme un titre équivalent à une action, une considération importante est de savoir si les détenteurs de jetons participent au capital de la société et reçoivent une forme de paiement pour cela. Ce paiement doit correspondre au rendement réalisé avec le capital investi. Les éventuels droits de contrôle ne sont pas décisifs à cet égard. L'AFM utilise d'ailleurs une approche large et économique du terme négociabilité. De plus amples informations à ce sujet sont disponibles dans la règle de politique de négociabilité de l'AFM. Si les jetons sont qualifiés de titres, un prospectus approuvé par l'AFM est obligatoire - dans la mesure où aucune exception ou exemption ne s'applique. De plus amples informations sont disponibles sur le site de l'AFM. En tout état de cause, les entreprises d'investissement facilitant la négociation de tels titres doivent respecter les exigences relatives à la prévention de l'utilisation du système financier aux fins de blanchiment de capitaux ou de financement du terrorisme.[3]

Qualification d'une part de participation dans un organisme de placement collectif

Une ICO est soumise à une surveillance financière, si elle concerne la gestion et l'offre de parts d'un OPCVM. C'est le cas, si un émetteur d'une ICO lève des capitaux auprès d'investisseurs afin d'investir ces capitaux conformément à une certaine politique d'investissement dans l'intérêt de ces investisseurs. Les fonds levés doivent être utilisés à des fins d'investissement collectif, de sorte que les participants se partagent le produit de l'investissement. Une augmentation de la valeur nette d'inventaire est également considérée comme le produit d'un investissement. Dans ce cadre, l'AFM applique entre autres les lignes directrices publiées par l'ESMA sur les concepts clés de la directive sur les gestionnaires de fonds d'investissement alternatifs. En vertu de l'article 2:65 Wft, une licence de l'AFM est requise pour l'offre de parts dans un organisme de placement collectif, à moins que l'émetteur ne soit éligible au régime d'enregistrement. De plus amples informations sont disponibles sur le site de l'AFM.[4]

Commerce de jetons relevant de la Wft

Alors qu'arrive-t-il à certaines plates-formes, lorsque des jetons sont échangés qui relèvent de la Wft ? Nous avons déjà discuté du fait que la plupart des plateformes ne relèvent d'aucune surveillance financière. Néanmoins, lorsque les plateformes facilitent le trading de jetons relevant de la Wft, ces plateformes spécifiques nécessiteront également une licence de l'AFM. Cela est nécessaire pour la fourniture de services d'investissement, conformément à l'article 2:96 Wft. Si vous souhaitez plus d'informations sur ce sujet, vous pouvez les trouver sur le site Web de l'AFM. Les émetteurs potentiels envisageant une ICO, et souhaitant l'émettre sous surveillance financière, peuvent contacter l'AFM pour toute question. le Intercompany Solutions L'équipe peut également vous aider pour toute question que vous pourriez avoir à ce sujet.

À quoi penser lorsque vous souhaitez lancer votre propre ICO ?

Si vous avez lu toutes les informations et que vous souhaitez toujours lancer une ICO, nous pouvons certainement vous aider dans vos projets. Il est judicieux de rechercher d'autres fournisseurs. C'est sans aucun doute une exigence pour l'offre de pièces. Si vous voulez vraiment commencer, il est essentiel de faire une liste de tout ce que vous devez faire au préalable. Surtout pour les ICO, vous devrez examiner divers aspects. Les questions suivantes peuvent vous aider à trier les informations les plus importantes :

Une fois que vous aurez accumulé toutes ces informations, il sera beaucoup plus clair pour vous, ainsi que pour vos investisseurs, ce que vous essayez d'accomplir. Lorsque vous êtes prêt, vous pouvez contacter notre équipe pour vous aider davantage avec votre ICO.

Intercompany Solutions

Intercompany Solutions a contribué à la création de centaines d'entreprises différentes aux Pays-Bas, allant des petites entreprises aux grandes multinationales. Actuellement, Intercompany Solutions assiste également plusieurs autres entreprises de cryptographie. L'un de nos clients lance une première offre de jeu, que nous assistons dans toutes les formalités légales et réglementaires. L'offre de jeu initiale est assez similaire à une ICO en tant qu'idée, mais les produits vendus varient des jetons. Nous avons également effectué des recherches approfondies sur le statut juridique et fiscal de la crypto-monnaie aux Pays-Bas, nous avons donc de nombreuses informations facilement disponibles. Si vous souhaitez lancer une ICO, assurez-vous de pouvoir nous fournir toutes les informations dont nous avons besoin, pour un processus fluide. Lorsque nous recevons les informations pertinentes, nous pouvons discuter de votre dossier avec notre avocat spécialisé de l'Autorité des Marchés Financiers. Nous pouvons toujours programmer un appel téléphonique et vous donner une estimation rapide de l'étendue des exigences, de la meilleure ligne de conduite et du calendrier. N'hésitez pas à nous contacter à tout moment.

Sources:

https://www.afm.nl/professionals/onderwerpen/ico

https://www.investopedia.com/terms/i/initial-coin-offering-ico.asp

[1] https://www.afm.nl/professionals/onderwerpen/ico

[2] https://www.afm.nl/professionals/onderwerpen/ico

[3]fonds pour votre entreprise. Il peut également vous permettre de créer une nouvelle pièce, un nouveau service ou une nouvelle application. https://www.afm.nl/professionals/onderwerpen/ico

[4] https://www.afm.nl/professionals/onderwerpen/ico

Vous avez toujours voulu opérer en tant que consultant indépendant ? Aux Pays-Bas, vous pouvez bénéficier de nombreuses possibilités pour réaliser ce rêve. Démarrer une entreprise de conseil implique cependant beaucoup de réflexion de votre part, avant de créer réellement l'entreprise. Alors, par où commencer ? Que vous soyez un consultant en communication indépendant, un consultant juridique ou un consultant en TIC, cet article vous aidera à démarrer votre propre entreprise. Est-ce que vos collègues et amis vous demandent souvent des conseils ? Dans ce cas, vous avez probablement déjà pensé à créer un cabinet de conseil. Nous décrirons certains des facteurs les plus importants à prendre en compte pour que votre entreprise réussisse. Nous vous fournirons également de nombreux exemples et des détails supplémentaires auxquels réfléchir.

Pourquoi créer une entreprise de conseil ?

Certaines personnes ont travaillé comme consultant pour une grande entreprise et décident de lancer leur carrière en ouvrant leur propre entreprise. Dans d'autres cas, peut-être que le métier de consultant séduit tout simplement. Le marché néerlandais du conseil est très dynamique et exigeant. Au cours de la dernière décennie, il a connu une croissance exponentielle. L'une des principales raisons de cette évolution est l'amélioration de la flexibilité de la main-d'œuvre néerlandaise. Non seulement les gens travaillent davantage à domicile, mais de nombreux consultants précédemment employés ont créé leur propre petite entreprise. Cela a conduit à une augmentation du nombre de pigistes néerlandais.

Le fait que ces petites entreprises existent maintenant a exercé une forte pression sur certaines grandes entreprises très connues. Une grande entreprise a beaucoup d'expertise et d'expérience à offrir, mais en raison du nombre d'employés, l'entreprise peut parfois mettre un consultant sur un projet qui n'y correspond pas du tout. Cela a conduit de nombreux clients à préférer des cabinets de conseil un peu plus petits. Une petite entreprise propose une approche plus personnelle, souvent avec un créneau bien défini. À côté de cela, les tarifs d'une forme de conseil plus petite sont souvent inférieurs aux tarifs proposés par les grandes entreprises. Cela rend les consultants également abordables pour les petites entreprises.

De quelles connaissances de base avez-vous besoin pour démarrer en tant que consultant indépendant ?

Si vous souhaitez démarrer une entreprise de conseil, l'expérience et les connaissances dans ce domaine de travail sont essentielles. Aucun client ne vous embauchera si vous ne pouvez pas prouver votre valeur. En général, les consultants sont très compétents pour mener des recherches et analyser les résultats qu'ils ont obtenus à partir de la recherche. Les consultants collectent de nombreuses données (liées), ce qui les aidera à trouver des solutions viables pour le client pour lequel ils travaillent. Un consultant est capable d'identifier les modèles de comportement, les goulots d'étranglement de la production, les tendances du marché et bien sûr les préférences des clients. Avec ces facteurs et d'autres, ils peuvent créer des processus métier standard qui peuvent aider l'organisation à atteindre ses buts et objectifs.

En tant que consultant, votre principale responsabilité est d'améliorer les opérations ou les activités commerciales de votre client, en apportant des changements en fonction de votre analyse. Vous devez être en mesure de mettre en œuvre les modifications pour votre client dans un délai convenu. Les entreprises sont prêtes à payer des tarifs très élevés, tant qu'elles obtiennent les résultats souhaités. Une caractéristique très spécifique de l'industrie du conseil est qu'il existe un marché facilement disponible pour de tels services, simplement parce que les clients souhaitent naturellement améliorer leurs performances sur une base annuelle. Les entreprises aspirent toujours à l'évolution et à plus de succès. Donc, si vous êtes bien positionné, bien informé et savez comment produire des résultats, vous pouvez obtenir de très bons résultats avec une société de conseil néerlandaise.

Les consultants sont bons dans une chose : la résolution de problèmes

Si vous voulez savoir si vous pouvez garder la tête hors de l'eau en tant que consultant, vous devriez examiner vos compétences personnelles en résolution de problèmes. En tant que consultant, vous résolvez constamment les problèmes de vos clients. Lorsqu'un client vous offre des informations sur un problème interne, vous créez une analyse de rentabilisation à partir de cela. Il est très important de savoir quel problème vous résolvez réellement. Une façon d'examiner le goulot d'étranglement sous tous les angles consiste à interroger de nombreux employés impliqués dans le même processus métier. L'analyse de rentabilisation se compose généralement de trois étapes : déterminer le problème, découvrir pourquoi il existe et proposer une solution pour régler la situation.

Déterminer le problème

Il existe de nombreuses analyses de rentabilisation possibles, car chaque entreprise a ses propres problèmes personnels. Un problème qui revient très souvent, ce sont les processus métier obsolètes. Étant donné que la technologie évolue très rapidement, les entreprises doivent mettre à jour et rafraîchir leurs processus commerciaux de manière structurelle. Dans de tels cas, vous devez savoir exactement quels processus doivent être mis à jour et comment vous y parviendrez.

Comprendre les raisons de l'existence du problème

Dans le cas des processus métier, le fait qu'ils n'aient pas été mis à jour est principalement le problème. Mais avec d'autres problèmes, vous devriez creuser profondément et découvrir comment le problème interne est né en premier lieu. Peut-être que certains employés sont en retard au travail ? Ou peut-être que la direction n'a pas fourni suffisamment d'informations à ses employés ? Peut-être que les employés ont besoin de formation ? Chaque problème a sa propre solution, et c'est votre travail en tant que consultant d'exposer le cœur des difficultés.

Proposer une solution au problème

Une fois que vous connaissez le problème et les raisons de son existence, vous devez trouver des solutions pour le résoudre. De toute évidence, c'est pour cela que votre client vous paie. Dans le cas des processus métier mentionnés précédemment, la meilleure solution consiste à mettre en œuvre des processus nouveaux et mis à jour. Assurez-vous que vous êtes doué pour résoudre les problèmes avant de démarrer une entreprise de conseil. Sinon, il ne faut pas s'attendre à gagner beaucoup d'argent.

Choisir la spécialisation ou la niche de votre entreprise

Si vous souhaitez ouvrir une petite ou moyenne société de conseil, nous recommandons généralement aux clients de choisir un créneau bien défini. Dans le monde du conseil, une niche signifie généralement se spécialiser dans un certain type de client et/ou de sujet. Pour déterminer votre créneau, vous devez examiner les compétences et les connaissances dont vous disposez et qui pourraient profiter aux clients aux Pays-Bas. Bien sûr, vous devez avoir l'expertise nécessaire pour pouvoir donner des conseils. Vous en savez beaucoup sur un certain sujet ? Ensuite, vous pouvez démarrer une entreprise de conseil dans ce domaine. Les niches les plus choisies dans le monde du conseil sont :

Conseil en marketing

Beaucoup de start-ups sont des consultants en marketing. C'est également l'un des créneaux les plus faciles à saisir, car vous pouvez compter beaucoup plus sur votre expertise que sur votre formation. Le marketing est quelque chose qui peut être très facilement appris en ligne, sans avoir besoin d'une éducation formelle. Vous devrez avoir un talent pour les sujets de marketing, et il est impératif que vous bâtissiez une solide réputation au cours des premières années de votre entreprise. Les résultats marketing peuvent très facilement être mesurés via une grande variété d'outils et d'applications marketing. Si vous êtes également graphiste, c'est un bonus supplémentaire. Si ce n'est pas le cas, tenez compte du fait que de nombreux clients vous demanderont de concevoir de nouveaux logos d'entreprise et des choses similaires. Vous devrez externaliser cela, si vous ne savez pas comment créer du matériel. Gardez à l'esprit que l'industrie du conseil en marketing aux Pays-Bas est extrêmement féroce. Vous devrez être capable de tenir bon, pour réussir.

Conseil en communication

Le marché du conseil en communication aux Pays-Bas est également en plein essor. Les clients sont toujours à la recherche de nouvelles façons de transmettre le même message. Le conseil en communication implique également l'écriture, donc si vous êtes un bon écrivain et que vous avez également un talent pour résoudre les problèmes de marketing, cela pourrait constituer un bon début pour votre entreprise. Il peut être utile d'adhérer à l'Association néerlandaise des consultants en publicité reconnus (VEA). Il s'agit de l'association des consultants en communication aux Pays-Bas. Il y a aussi beaucoup de concurrence dans le secteur du conseil en communication, vous devrez donc vous démarquer et proposer quelque chose que les autres ne proposent pas.

Conseil en management & stratégie

L'industrie de la gestion et de la stratégie s'adresse principalement aux grandes entreprises, dans lesquelles la prise de décision de haut niveau est également impliquée. Essentiellement, si vous êtes consultant en gestion, vous aiderez vos clients à résoudre des problèmes de gestion. Cela signifie que vous agirez également en tant que dirigeant d'entreprise dans certains cas. Les grandes entreprises engagent souvent des parties externes pour résoudre les problèmes de direction, car les parties externes peuvent examiner les problèmes de manière indépendante. Il est impératif que vous ayez une expérience dans le conseil en gestion avant de démarrer une entreprise, car vous serez confronté à des problèmes de haut niveau qui nécessitent une solide expérience et des connaissances.

Conseil aux opérations

L'industrie du conseil en opérations vise spécifiquement l'optimisation des processus opérationnels et commerciaux. Un bon exemple est le conseil sur la chaîne d'approvisionnement d'une entreprise de logistique. Mais en tant que consultant en opérations, vous pouvez avoir des clients de tous les secteurs. Souvent, les organisations gouvernementales recherchent des consultants en opérations pour rationaliser la grande quantité de processus au sein de l'organisation. Ce créneau vous oblige à être adepte de la pensée logique et à voir où les processus échouent.

Conseil RH

Les ressources humaines concernent principalement la politique du personnel et la politique organisationnelle du client. En néerlandais, les consultants RH sont également appelés consultants P&O. Cela signifie que vous aiderez les clients à embaucher des employés, à former des employés et à toutes sortes de questions administratives. Vous devrez généralement faire preuve d'éducation dans ce domaine si vous souhaitez démarrer une entreprise prospère.

Conseil I(C)T

Les TIC sont actuellement l'une des industries de conseil avec la plus forte croissance. Ce secteur comprend l'information et la communication, et l'espace où les deux se chevauchent. En général, en tant que consultant informatique, vous conseillez les entreprises sur les solutions qu'elles souhaitent obtenir dans le domaine des processus de travail et des services numériques. Il peut s'agir du développement et de l'intégration de systèmes, mais aussi de l'introduction de systèmes entièrement nouveaux. La maîtrise de l'information et de la technologie est indispensable pour pouvoir être consultant en informatique.

Conseil juridique

Dernier point, mais non le moindre, il y a la possibilité de devenir consultant juridique. Aux Pays-Bas, vous n'avez pas besoin d'un diplôme en droit pour vous nommer conseiller juridique, car le titre n'est pas protégé. Il est essentiel que vous ayez une expérience et une connaissance du système juridique néerlandais, sinon vous ne pourrez pas aider un seul client. Vous pouvez également démarrer une entreprise de conseil juridique basée sur le cadre juridique de votre pays d'origine et aider les expatriés et les personnes qui pourraient avoir besoin de votre expertise spécifique aux Pays-Bas.

La nécessité d'une étude de marché

Vous souhaitez créer une société de conseil et vous savez quel créneau vous convient le mieux ? Alors il est temps de faire une étude de marché. Cela implique de créer un public cible que vous étudierez en premier. Vous pouvez le faire en recherchant des données démographiques sur votre créneau sur Internet et en découvrant quel domaine pourrait avoir des clients potentiels. Vous pouvez également programmer des entretiens avec des personnes de votre public cible, dans lesquels vous parlez de vos projets et de leurs souhaits. Il est également possible d'engager une conversation avec des personnes de votre groupe cible dans des groupes de discussion ou d'envoyer des questionnaires en ligne via les réseaux sociaux. La chose la plus importante à savoir, c'est s'il y a des clients aux Pays-Bas qui sont prêts à payer pour vos services.

Comment acquérir de nouveaux clients pour votre entreprise ?

Les Pays-Bas abritent un très large éventail d'entreprises de conseil. La meilleure chose que vous puissiez réaliser est de vous démarquer auprès de votre type de client spécifique. Un client potentiel recherchera un certain type d'expertise, et c'est votre travail de savoir quand quelqu'un recherche. La façon dont vous vous présentez est tout aussi importante, car les premières impressions sont très importantes dans le secteur du conseil. Vous devez accorder une grande attention à l'aspect général de votre site Web et de votre matériel marketing, mais également aux vêtements que vous portez lorsque vous rencontrez un client potentiel. Trouver des clients peut parfois être fastidieux, mais les Pays-Bas offrent une énorme quantité d'événements de réseautage pour toutes les industries. Vous pouvez également rejoindre un certain type de club d'affaires ou consulter des plateformes en ligne destinées aux indépendants. Une fois que votre entreprise est opérationnelle et que vos clients sont satisfaits, vous êtes sûr d'obtenir de nouveaux projets via des recommandations.

Découvrez la concurrence dans votre région ou domaine

Une fois que vous savez ce que votre marché attend, il est important d'étudier ce que fait la concurrence. La meilleure chose à faire est de rechercher au moins dix concurrents dans votre région, qu'il s'agisse de grandes ou de petites entreprises. Nous vous conseillons également de cartographier les dix meilleures entreprises au sein de votre créneau spécifique. Examinez les forces et les faiblesses de chaque concurrent afin de voir rapidement où se situent vos opportunités. Vous pouvez également demander les comptes annuels et extraits de vos principaux concurrents auprès de la Chambre de commerce néerlandaise. Recherchez également les prix qu'ils facturent, car cela vous aidera à déterminer un tarif réaliste.

Choisir une entité juridique néerlandaise pour votre entreprise

Chaque entrepreneur doit choisir une personne morale néerlandaise pour pouvoir s'inscrire au registre du commerce de la Chambre de commerce. La forme la plus adaptée à votre entreprise dépend de facteurs tels que votre chiffre d'affaires attendu et le nombre de membres du conseil d'administration. Les Pays-Bas proposent les entités juridiques suivantes :

Nous suggérons fortement de créer une BV néerlandaise, qu'il s'agisse d'une nouvelle entreprise ou d'une filiale. Cette entité juridique offre une responsabilité limitée, et elle est également considérée comme un choix professionnel pour sélectionner une société à responsabilité limitée néerlandaise. Si vous souhaitez des conseils à ce sujet, n'hésitez pas contacter l'équipe de Intercompany Solutions à toute heure.

Créer un business plan solide

Si vous avez une idée claire de ce que vous allez faire, vous pouvez créer une base stable pour votre future société de conseil. C'est pourquoi il est fortement conseillé d'établir un plan d'affaires. Votre plan d'affaires est essentiellement un outil qui vous gardera sur la bonne voie. Vous pouvez enregistrer votre plan et le mettre à jour chaque année, lorsque vous examinez les résultats de votre entreprise. Un plan d'affaires indique très clairement ce que vous voulez que votre entreprise soit et comment vous y parviendrez exactement. Il existe de nombreux modèles sur Internet concernant un plan d'affaires, vous pouvez parcourir un peu pour trouver un modèle qui résonne avec vous. Gardez à l'esprit que vous pouvez également utiliser le plan d'affaires pour convaincre les investisseurs potentiels.

Un business plan doit toujours répondre aux questions suivantes :

De nombreux entrepreneurs débutants ont du mal à rédiger un plan d'affaires. Intercompany Solutions peut vous aider dans ce processus, si vous pensez que vous pouvez avoir besoin d'aide.

Contrats et documents juridiques dont vous pourriez avoir besoin pour vos activités de conseil

Une fois votre entreprise établie, vous devrez préparer des documents juridiques standard pour les projets. L'un des documents les plus importants est l'accord de mission entre vous et des clients potentiels, également appelé contrat de freelance. Ce contrat fixe les conditions particulières dans lesquelles vous travaillerez pour votre (vos) client(s). Cela variera inévitablement d'un client à l'autre, car chaque projet de conseil sera soumis à des conditions générales différentes. Il n'y a aucune exigence légale qui vous oblige à créer un accord de cession, nous vous invitons fortement à le faire, cependant. Parce qu'un accord facilite la résolution des problèmes qui pourraient survenir à l'avenir. Vous pouvez créer un brouillon pour votre premier client, que vous pourrez également utiliser pour n'importe quel client consécutif.

Outre le contrat de mission, nous vous conseillons également de mettre en place des conditions générales pour les services que vous proposez. Ces termes et conditions s'appliquent à toutes les activités commerciales auxquelles vous participez, ainsi qu'à tous les clients. Vous pouvez décrire diverses conditions standard, telles que les conditions de paiement et de livraison. Un autre document que vous devriez avoir à portée de main est un accord de non-divulgation (NDA). Une grande partie du travail que vous ferez pourrait impliquer des informations sensibles. La signature d'un NDA rendra la relation entre vous et votre client plus sûre et digne de confiance.

Si vous choisissez de créer une BV néerlandaise, vous devrez également signer un contrat de travail entre vous et votre entreprise. Cela est dû au fait que vous êtes employé par votre propre entreprise en tant que directeur général. Vous pouvez également choisir de mettre en place une convention de compte entre votre BV et vous-même. Cela vous permet d'établir un prêt entre vous et votre entreprise, sans avoir à établir un contrat de prêt à chaque fois que vous le faites. Le dernier document mentionné concerne un pacte d'actionnaires, dans le cas où votre BV néerlandaise aurait plusieurs actionnaires. Ce document décrit la relation exacte entre les actionnaires, afin d'éviter tout malentendu à l'avenir.

La procédure d'inscription

Pensez-vous qu'une entreprise de conseil néerlandaise pourrait être quelque chose pour vous ? Et avez-vous lu toutes les informations ci-dessus, pensant toujours que cela pourrait être une possibilité pour vous ? Ensuite, vous devez vous informer sur la procédure d'enregistrement de la société néerlandaise. Vous pouvez trouver plus d'informations à ce sujet ici. Cela vous permettra de préparer certains documents nécessaires, dont vous aurez besoin pour rendre l'inscription définitive. Intercompany Solutions peut vous aider à chaque étape du chemin. Une fois que nous aurons reçu tous les documents, nous les validerons et vous les renverrons pour signature. Après avoir reçu les documents signés, nous commençons la procédure d'inscription officielle. Nous pouvons également vous aider avec des tâches supplémentaires, telles que la création d'un compte bancaire néerlandais. L'ensemble de la procédure peut être réalisé en quelques jours ouvrables seulement. N'hésitez pas à nous contacter à tout moment pour plus d'informations ou un devis clair pour votre future entreprise.

Intercompany Solutions reçoit un nombre croissant de demandes d'enregistrement d'entreprises en provenance de Turquie. Au cours des dernières semaines, le taux d'inflation annuel en Turquie a atteint un niveau dangereusement élevé de 36.1 %. Il s'agit du taux le plus élevé jamais enregistré au cours des 19 dernières années. Cette inflation élevée dépasse également les taux d'épargne moyens en Turquie, qui étaient d'environ 15 % le mois dernier. Dans l'état actuel des choses, la Turquie est en danger très réel d'être la proie de l'hyperinflation. Le consommateur turc moyen trouve que ses achats quotidiens sont encore plus chers que ne l'avaient prédit les économistes au cours du mois dernier. Les prix que les consommateurs ont dû payer pour les biens et services ont augmenté de façon exponentielle par rapport au même mois des années précédentes.

Le problème de l'inflation turque

La Turquie est déjà aux prises avec une inflation toujours croissante depuis des années. La livre turque s'est considérablement dépréciée ces derniers mois, ce qui rend la vie plus chère pour les Turcs. Cela ne concerne pas seulement les biens et produits locaux, mais les produits importés deviennent également plus chers. Alors que les banques centrales augmentent généralement les taux d'intérêt pour lutter contre une forte inflation, le gouvernement turc et la Banque centrale semblent faire exactement le contraire, en réduisant les taux d'intérêt. Les économistes pensent que cela a conduit à une chute massive de la lire.

Qu'est-ce que cela signifie pour les consommateurs turcs ?

L'inflation est un processus économique au cours duquel la monnaie perd de la valeur, à mesure que les prix moyens (le niveau général des prix) augmentent. Une forte inflation a beaucoup d'influence sur le pouvoir d'achat des citoyens d'un pays donné. Cela influence également la valeur de votre épargne. Par exemple, si le taux d'inflation est supérieur au taux d'épargne, cela signifie que votre épargne pourra acheter moins de produits ou de services. L'argent que vous possédez aura simplement moins de valeur, tandis que les prix de tous les biens et services augmenteront. Cela peut créer des situations dans lesquelles les gens ne sont même plus en mesure de payer les produits de première nécessité. Aux Pays-Bas, l'inflation a également augmenté, mais nettement moins qu'en Turquie. La différence actuelle aux Pays-Bas entre le taux d'épargne et le taux d'inflation est d'environ 3 %, alors qu'en Turquie, elle est supérieure à 20 %.

Compte tenu de l'augmentation très rapide de l'inflation, il s'agit d'une course continue pour les résidents de la Turquie contre la dévaluation croissante de la monnaie. En raison du fait que la valeur de la lire s'érode à un rythme aussi rapide, les consommateurs turcs ont commencé à investir leur argent dans des biens et des produits plus robustes qui peuvent résister à l'épreuve du temps. L'or peut toujours être un investissement judicieux dans de telles situations. En raison de l'hyperinflation, les consommateurs turcs recherchent des achats dont on s'attend à ce qu'ils conservent mieux leur valeur que leur propre devise.

Qu'est-ce que cela signifie pour les entrepreneurs turcs ?

Bien sûr, l'hyperinflation n'affecte pas seulement les consommateurs et les citoyens. Les propriétaires d'entreprise connaissent également d'immenses problèmes, juste pour garder la tête hors de l'eau. Étant donné que les consommateurs ont moins d'argent à dépenser et que les produits sont devenus plus chers, les entrepreneurs recherchent des moyens alternatifs pour sauver leur entreprise. En raison de la baisse de la lire, de nombreuses entreprises sont au bord de la faillite. C'est pourquoi il peut être plus sûr de délocaliser votre entreprise dans un autre pays, où les problèmes d'inflation sont moins graves. Le monde entier est actuellement aux prises avec des problèmes d'inflation, mais nulle part cela ne semble être aussi grave qu'en Turquie. Si vous voulez que votre entreprise survive, déménager ou s'étendre dans un État membre de l'UE pourrait être votre meilleur pari.

L'Union européenne est un marché hautement concurrentiel qui offre de nombreux avantages aux entrepreneurs internationaux. Le marché unique de l'UE est l'un des principaux avantages, offrant à chaque propriétaire d'entreprise dans l'UE d'échanger librement des biens et des produits à l'intérieur des frontières de l'union. A côté de cela, les taux d'imposition dans l'UE sont en cours d'harmonisation. Cela signifie que le commerce entre les États membres de l'UE devient de plus en plus facile, sans avoir à passer la douane. Cela vous évitera également beaucoup de travail administratif.

Choisir les Pays-Bas comme nouvel emplacement : quels sont les avantages ?

Les Pays-Bas sont également un État membre de l'UE et ont donc accès au marché unique européen. Mais la Hollande offre une multitude d'autres avantages aux entrepreneurs étrangers. L'une des principales choses pour lesquelles le pays est célèbre est ses capacités commerciales. Par exemple, les Pays-Bas ont fait de la tulipe d'origine turque un aliment de base mondialement connu. La fleur est maintenant célèbre, car les Néerlandais expédient la fleur partout dans le monde. Si vous voulez plus de visibilité pour votre entreprise, les Pays-Bas sont une très bonne option. Il existe une communauté très dynamique d'entrepreneurs étrangers, que vous pouvez également rencontrer lors de divers événements de réseautage, si cela vous intéresse. Vous avez également accès au port de Rotterdam et à l'aéroport de Schiphol, deux pôles logistiques massifs dont toute entreprise peut profiter. Les Néerlandais sont également très accueillants envers les hommes d'affaires étrangers.

Enregistrement de société aux Pays-Bas : ce que vous devez savoir

Si vous choisissez de créer une entreprise néerlandaise, vous devrez choisir une personne morale. L'option de loin la plus choisie est une filiale néerlandaise sous la forme d'une BV néerlandaise (Besloten Vennootschap), qui est une société à responsabilité limitée. Vous devrez fournir des informations telles que le nom de votre entreprise, les administrateurs impliqués et les activités de votre entreprise. Si vous décidez de laisser Intercompany Solutions vous aider, nous pouvons terminer le processus pour vous en quelques jours ouvrables seulement. Nous pouvons également vous aider dans diverses autres activités, telles que la création d'un compte bancaire néerlandais et la recherche d'un emplacement approprié pour votre entreprise. Vous voulez en savoir plus sur les possibilités ? N'hésitez pas à nous contacter à tout moment.

Au cours de la dernière décennie, nous avons assisté à une augmentation constante du nombre d'entreprises établissant une filiale aux Pays-Bas. Il y a plusieurs raisons de le faire, par exemple pour pouvoir accéder au marché unique européen. Actuellement, cela est particulièrement avantageux pour les propriétaires d'entreprises au Royaume-Uni, car le Royaume-Uni a été en grande partie coupé de l'Union européenne après le Brexit. La participation au marché unique européen offre de nombreux avantages, en particulier si vous possédez une entreprise à composante logistique. L'UE abrite un nombre impressionnant de grands centres de distribution (multinationaux), et non sans raison. Cela permet à ces entreprises d'échanger des biens et des services sans

L'Union européenne compte actuellement 27 États membres qui profitent du marché unique. Ce marché unique a été établi afin de garantir la libre circulation des capitaux, des biens, des personnes et des services dans tous les États membres participants. C'est ce qu'on appelle aussi les « quatre libertés ». Si vous souhaitez acheter des biens au sein de l'UE et les vendre dans un pays qui n'est pas un État membre, l'ouverture d'une filiale néerlandaise peut vous aider énormément, tant sur le plan fiscal qu'en termes de gain de temps. Il en va de même pour une situation inverse : lorsque vous souhaitez vendre des biens produits dans le pays où votre entreprise est basée sur le marché unique européen. Nous expliquerons dans cet article comment vous pouvez rationaliser votre flux de marchandises avec une filiale néerlandaise et expliquerons les avantages de créer une entreprise aux Pays-Bas.

Qu'est-ce que le « flux de marchandises » exactement ?

Le flux de marchandises est essentiellement le flux de vos moyens de production disponibles, et des produits que vous proposez, au sein de votre entreprise. Ce flux de marchandises est nécessaire pour transporter des matières premières, des produits semi-finis ou finis d'un point A à un point B. Étant donné que tous les moyens de transport coûtent à l'entreprise du temps et de l'argent, un flux efficace de marchandises est indispensable pour toute entreprise. traitant des activités de distribution. En général, les articles qui sont livrés dans un magasin ne proviennent généralement pas directement du fabricant, mais d'un grossiste ou d'un centre de distribution.

Dans chaque magasin, la plupart des marchandises ne sont pas directement livrées par le fabricant, mais par un centre de distribution. Un centre de distribution (DC) est essentiellement un entrepôt central. Dans un centre de distribution, toutes les commandes des magasins sont collectées puis expédiées. Un gros avantage de cette façon de faire des affaires, c'est que le magasin n'a qu'à communiquer avec le siège social ou le DC au sujet des livraisons. Au sein de la logistique et de la distribution, on parle souvent d'un flux interne de marchandises qui suit souvent un schéma fixe :

Marchandises entrantes

Marchandises sortantes

La liste ci-dessus est presque toujours la base, au-dessus de laquelle se trouvent souvent les mouvements pour compléter les emplacements de prélèvement (par exemple, l'espace de rayonnage pour les palettes dont seules quelques pièces sont prélevées à la fois). Afin de gérer une entreprise serrée, il est très important de garder votre entrepôt en ordre. Outre l'expédition physique des marchandises, d'autres tâches administratives sont impliquées lorsque vous fournissez des marchandises à des clients à l'étranger. Surtout si vous vivez dans un pays hors de la zone UE et que vous souhaitez faire des affaires au sein de l'UE, car cela signifie que vous devrez créer des documents douaniers supplémentaires.

Si vous souhaitez importer et/ou exporter des marchandises, vous devez remplir divers documents douaniers et documents officiels. Sinon, vous risquez que vos marchandises soient retenues ou réclamées à la frontière. Au sein de l'UE, ce problème n'existe pas en raison du marché unique européen. Mais si vous possédez une entreprise en dehors de l'UE, la paperasserie peut devenir excessive et chronophage. D'où; si vous créez une filiale néerlandaise, vous n'avez plus à vous occuper de la quantité assez importante de documents officiels.

Comment acheter ou vendre des biens à l'aide d'un BV néerlandais ?

Si vous souhaitez créer une société de négoce logistique ou si vous souhaitez étendre votre activité à l'étranger aux Pays-Bas, il est nécessaire que vous créiez des relations solides avec les vendeurs et les acheteurs de votre marché. Surtout si vous possédez une boutique en ligne et que vous comptez sur des délais de livraison ponctuels. Si vous possédez déjà une entreprise, il y a de fortes chances que vous ayez déjà établi de telles relations. Le marché de la logistique est très dynamique, avec de nombreux changements qui se produisent en peu de temps. Afin de pouvoir livrer vos marchandises à temps, il est important de mettre en place des délais de livraison serrés.

La partie rentable de posséder une filiale néerlandaise, comme nous l'avons mentionné précédemment, est le fait que vous avez accès au marché unique européen. Cela signifie que vous pouvez librement échanger vos marchandises avec les 26 autres États membres ainsi qu'avec les Pays-Bas, ce qui peut vous aider à économiser une somme d'argent substantielle sur les frais de douane et d'expédition. Par example; si vous possédez une entreprise de vêtements et que vous souhaitez entrer dans le marché unique, il vous suffit d'avoir une filiale. Via cette filiale, vous pouvez expédier des marchandises vers et depuis votre entreprise à domicile, sans les tracas supplémentaires de l'expédition internationale. Cela est dû au fait que vous transférez des marchandises en interne, c'est-à-dire au sein de votre propre entreprise.

Quelles entités sont impliquées dans le flux de marchandises ?

Lorsque vous êtes propriétaire d'une entreprise de logistique internationale, vous savez déjà que vous devez traiter quotidiennement avec de nombreux partenaires et organisations différents. Cela signifie que vous choisissez judicieusement vos partenaires, comme nous l'avons mentionné précédemment. Mais tenez également compte du fait que la préparation et la création de documents douaniers nécessitent le temps et l'expertise nécessaires. Dans la plupart des cas, vous aurez affaire à des partenaires tels que des grossistes et différents types de vendeurs, ainsi qu'à un large éventail d'acheteurs, bien sûr. À côté de cela, des parties externes seront impliquées, telles que les autorités fiscales du pays dans lequel votre entreprise est située.

Si vous décidez d'établir une filiale aux Pays-Bas, gardez à l'esprit que vous devrez adhérer à la loi dite néerlandaise exigences de substance. Celles-ci ont été mises en place afin d'éviter l'utilisation involontaire des conventions de (double) imposition par les sociétés établies aux Pays-Bas. Les autorités fiscales néerlandaises surveillent ces choses, alors soyez toujours concis avec votre administration et vos activités commerciales. Outre les autorités fiscales d'un pays, vous traiterez également avec d'autres organisations telles que les douanes et la chambre de commerce. Si vous souhaitez gérer une entreprise solide, assurez-vous que votre administration est toujours à jour.

Quelles activités commerciales auront lieu dans quel pays ?

Une fois que vous avez décidé d'établir une filiale néerlandaise, vous devrez établir un plan d'affaires qui couvre tous les changements que vous devrez apporter concernant vos activités commerciales courantes actuelles. Par example; vous devrez peut-être déplacer votre centre de distribution principal ou créer un centre de distribution supplémentaire dans le pays dans lequel vous établissez une filiale. Vous devrez également déterminer où vous prévoyez de vous occuper de votre administration, car ce fait est très important pour déterminer où se situe la substance de votre entreprise. Cela inclut également l'endroit où vous centrerez votre entreprise en général et où se trouvera le « vrai » siège social de votre entreprise.

En général, vous devrez diviser toutes les activités commerciales et voir quel pays conviendrait le mieux à quelle activité commerciale. Si vous avez de nombreux clients européens vers lesquels vous expédiez structurellement des marchandises, il serait probablement préférable que votre centre de distribution (principal) soit situé dans un État membre de l'UE. Vous pouvez toujours faire votre administration depuis votre lieu de résidence, car il n'est pas nécessaire aux Pays-Bas que vous le fassiez dans le pays même. Vous n'êtes pas non plus obligé de vivre aux Pays-Bas, c'est pourquoi il est assez facile de créer une filiale ici. Si vous souhaitez plus d'informations sur les avantages qu'une filiale néerlandaise peut offrir à votre entreprise, n'hésitez pas à nous contacter pour un conseil personnalisé.

Comment créer une filiale aux Pays-Bas ?

Le processus d'obtention d'une entreprise néerlandaise est assez simple, mais il implique plusieurs étapes qui doivent être suivies très précisément. Nous avons un guide très large concernant la création d'une entreprise aux Pays-Bas, où vous pouvez rechercher toutes les informations dont vous avez besoin sur le sujet. La procédure elle-même se compose de trois étapes ou phases, qui peuvent généralement être réalisées en 3 à 5 jours ouvrables. La durée de la procédure dépend en grande partie de la quantité et de la qualité des informations que vous pouvez fournir, alors assurez-vous d'acquérir tous les documents nécessaires au préalable. La plupart du temps est consacré à la vérification des documents que vous fournissez, il est donc avantageux que tout soit correct et concis.

Pour la formation d'une filiale, qui est une BV néerlandaise (société à responsabilité limitée) dans la plupart des cas, nous suivons les trois étapes suivantes.

Étape 1 – Identification

La première étape consiste à nous fournir vos informations d'identité, ainsi que l'identité d'éventuels actionnaires supplémentaires. Vous devrez nous envoyer des copies des passeports applicables, à côté d'un formulaire entièrement rempli concernant la création de votre future entreprise néerlandaise. Nous vous demandons également de nous envoyer le nom de votre entreprise préférée, car ce nom devra être vérifié à l'avance pour garantir la disponibilité. Nous vous suggérons fortement de ne pas commencer à créer un logo avant de savoir si vous pouvez enregistrer ce nom de société.

Étape 2 – Signature de divers documents

Une fois que vous nous aurez envoyé les informations nécessaires, nous procéderons à la préparation de la documentation initiale pour la création de l'entreprise. Une fois cela fait, les actionnaires devront se rendre chez le notaire néerlandais pour signer les documents de constitution. Alternativement, il nous est possible de préparer les documents de formation à signer dans votre pays d'origine si vous ne pouvez pas vous rendre ici en personne. Vous pouvez ensuite envoyer les documents originaux signés à notre adresse d'entreprise à Rotterdam. Nous vous dirons exactement ce que vous devrez faire.

Étape 3 - l'inscription

Lorsque tous les documents sont vérifiés et signés et en notre possession, nous pouvons commencer le processus d'enregistrement proprement dit. Cela implique le dépôt de votre entreprise auprès de la Chambre de commerce néerlandaise. Une fois cette opération terminée, vous recevrez votre numéro d'enregistrement. La Chambre de commerce transmettra automatiquement les informations sur votre entreprise aux autorités fiscales néerlandaises, qui vous fourniront ensuite un numéro de TVA. Nous pouvons également vous aider avec plusieurs autres nécessités, telles que l'ouverture d'un compte bancaire néerlandais. Nous avons également des solutions à appliquer à distance à certaines banques néerlandaises.

Que pouvez- Intercompany Solutions faire pour votre entreprise ?

Si vous souhaitez développer votre activité logistique, les Pays-Bas offrent des opportunités très intéressantes. Avec l'une des meilleures infrastructures au monde, vous avez accès à un immense marché de potentiel. À côté de cela, l'infrastructure informatique est considérée comme l'une des plus avancées, avec des vitesses Internet très rapides. La Hollande abrite un large éventail d'entrepreneurs étrangers très colorés ; des propriétaires de petites entreprises aux grandes multinationales qui ont créé des filiales ou même des sièges sociaux ici. Si vous êtes un professionnel ambitieux, votre entreprise est sûre de prospérer ici, à condition que vous fassiez le travail nécessaire.

Si vous possédez une boutique en ligne internationale, vous trouverez également de nombreuses opportunités aux Pays-Bas. Ce pays plutôt petit est mondialement connu pour sa capacité commerciale internationale et cela se voit encore. Si vous souhaitez recevoir des conseils personnalisés concernant votre entreprise et les possibilités qui s'offrent à vous, n'hésitez pas à contacter Intercompany Solutions à tout moment. Nous nous ferons un plaisir de répondre à toutes vos questions ou de vous proposer un devis clair.

Sources supplémentaires :

https://business.gov.nl/starting-your-business/choosing-a-business-structure/private-limited-company-in-the-netherlands/

https://www.belastingdienst.nl/wps/wcm/connect/bldcontenten/belastingdienst/business/vat/vat_in_the_netherlands/vat_relating_to_purchase_and_sale_of_goods/purchasing_goods_in_the_netherlands

 

Beaucoup d'entrepreneurs avec qui nous faisons affaire démarrent une toute nouvelle entreprise, souvent à l'étranger. Mais dans certains cas, vous possédez peut-être déjà une entreprise que vous aimeriez déménager dans un endroit plus stable et économiquement florissant. Est-ce possible? Et plus important; est-il possible de déménager votre entreprise aux Pays-Bas en particulier ? Selon les réglementations européennes en vigueur, ainsi que la législation nationale néerlandaise, cela est tout à fait possible. Et nous aimerions vous aider avec cela, si vous avez besoin d'aide. Dans cet article, nous décrirons exactement comment vous pouvez y parvenir, de quelles informations vous aurez certainement besoin et comment Intercompany Solutions peut vous aider pendant le processus, si nécessaire.

Qu'est-ce que cela signifie de déplacer l'ensemble de votre entreprise dans un nouveau pays et/ou continent ?

Souvent, les entrepreneurs créent une entreprise localement, pour découvrir plus tard que leur environnement direct ne fournit pas la meilleure base pour leur produit, service ou idée spécifique. À côté de cela, certains pays de cette planète offrent simplement plus de possibilités entrepreneuriales que d'autres. Dans de tels cas, il pourrait être souhaitable d'envisager de déplacer votre entreprise à l'étranger. Par exemple, si vous souhaitez posséder une entreprise qui s'occupe de ressources telles que l'eau, il est utile que votre entreprise soit réellement située à proximité de l'eau. Ce n'est qu'un exemple grossier, mais le fait est que beaucoup d'entreprises bénéficieraient d'un enregistrement dans un pays étranger, en raison d'un potentiel de marché beaucoup plus important.

Si vous souhaitez envisager la démarche de déménagement de votre entreprise à l'étranger, cela implique des décisions et des actions tant administratives que pratiques. À long terme, cela vous fournira certainement suffisamment d'opportunités commerciales pour regagner l'investissement du déménagement de votre entreprise. Le choix de décider où est située votre entreprise vous appartient entièrement ; à cette nouvelle époque, nous n'avons plus besoin d'avoir un immeuble de bureaux, ni une résidence permanente dans un certain pays pour y établir une entreprise. Les affaires sont rentables pour le monde entier, et vous, en tant que propriétaire (potentiel) d'entreprise, devriez être libre de vous établir à n'importe quel endroit de votre choix.

Pourquoi choisiriez-vous les Pays-Bas comme base d'exploitation de votre entreprise ?

Une fois que vous décidez de déménager votre entreprise à l'étranger, la toute première question que vous devez vous poser est : où vais-je ? C'est une question très valable, qui mérite le temps de réfléchir, car vous devrez associer vos objectifs commerciaux personnels à un certain type de climat national invitant. Même si le monde s'internationalise à un rythme élevé, tous les pays ont toujours l'avantage de conserver leurs traditions et coutumes nationales uniques. C'est finalement ce qui nous rend tous uniques. Par conséquent, votre entreprise peut certainement prospérer dans l'un des 193 pays de cette planète.

Alors pourquoi les Pays-Bas sont-ils une bonne décision ? L'une des principales raisons évoquées par les médias et les plateformes commerciales réputées est le fait que les Pays-Bas ont toujours été excellents dans le commerce (international). Ce petit pays, avec actuellement environ 18 millions de citoyens, a atteint un statut mondial comme l'un des pays les plus entreprenants au monde. Les Néerlandais sont réputés pour leur esprit d'innovation, leur coopération transfrontalière et leur capacité à lier plusieurs disciplines intéressantes mais aussi contradictoires. Si vous décidez de faire des affaires aux Pays-Bas, vous aurez de nombreuses opportunités pour élever votre entreprise au statut souhaité.

Outre l'histoire commerciale, les Pays-Bas sont également très accueillants envers les étrangers et stimulent activement la diversité à tous égards. Les Néerlandais ont appris de centaines d'années de voyages à travers le monde que chaque nation a quelque chose de précieux à offrir. Ceci, à son tour, crée un climat des affaires très coloré et vivant, avec le potentiel d'attirer des clients du monde entier. Vous êtes assuré de trouver une large clientèle pour votre produit ou service, pourvu qu'il soit bon. Si vous voulez en savoir plus sur les Pays-Bas, vous pouvez lire certains de nos blogs sur les secteurs particuliers et les caractéristiques des Pays-Bas en tant que paradis des affaires.

Est-il légalement possible de déménager votre entreprise?

Afin de comprendre comment vous pouvez déplacer votre entreprise étrangère déjà existante, il est crucial de savoir ce que dit la loi néerlandaise à ce sujet. En raison de l'internationalisation croissante, la demande de délocalisation d'entreprises est plus importante. Il y a eu de nombreux développements dans ce domaine en Europe au cours des dernières années. Conformément à l'article 2:18 du Code civil néerlandais (Burgerlijk Wetboek), une personne morale néerlandaise peut se convertir en une autre forme juridique sous réserve de certaines exigences. Cependant, le livre 2 du Code civil néerlandais ne contient pas encore de règles pour la transformation transfrontalière des sociétés. Il n'y a pas non plus de réglementation légale au niveau européen pour le moment. Néanmoins, cela reste tout à fait possible. Nous allons maintenant vous expliquer en détail comment vous pouvez y parvenir.

Transformation transfrontalière de sociétés

La transformation transfrontalière signifie que la forme juridique et la nationalité (loi applicable) de la société changent, mais la société continue d'exister et conserve la personnalité juridique. La conversion d'une entité juridique néerlandaise en une entité juridique étrangère est également appelée conversion sortante, et la variante inversée (lorsqu'une société étrangère déménage aux Pays-Bas) est appelée conversion entrante. Les États membres de l'UE/EEE appliquent des doctrines différentes pour déterminer la loi applicable à une société. Certains États membres appliquent la doctrine de l'incorporation, tandis que d'autres appliquent la doctrine du siège réel.

La doctrine de l'incorporation signifie qu'une personne morale est toujours soumise à la loi de l'État membre dans lequel elle est constituée et a son siège statutaire. Les Pays-Bas appliquent cette doctrine ; une personne morale néerlandaise doit avoir son siège social aux Pays-Bas et doit être constituée aux Pays-Bas. Selon la doctrine du siège réel, une personne morale est soumise au droit de l'État dans lequel elle a son administration centrale ou son siège réel. En raison de ces théories, il peut y avoir un manque de clarté quant à savoir si un transfert de siège est possible.

Des décisions de justice officielles de l'UE/CE expliquent comment la conversion transfrontalière est possible

Des questions à ce sujet ont été posées à la Cour de justice de la CE/UE à plusieurs reprises au cours des dernières années. La Cour de justice CE/UE a rendu deux arrêts importants sur la transformation transfrontalière des sociétés. La liberté d'établissement prévue aux articles 49 et 54 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE) a joué un rôle à cet égard. Le 16 décembre 2008, la Cour de justice des CE a statué dans l'affaire Cartesio (affaire C-210/06) que les États membres ne sont pas en eux-mêmes tenus d'autoriser le transfert transfrontalier du siège statutaire d'une société constituée sous leur propre loi. Cependant, il a été noté que le transfert de siège social doit être reconnu, si la société peut être convertie en une forme juridique locale après le transfert de son siège social dans le nouvel État membre de résidence. À condition qu'il n'y ait pas de raisons impérieuses d'intérêt public pour y faire obstacle, telles que les intérêts des créanciers, des actionnaires minoritaires, des employés ou des autorités fiscales.

Par la suite, le 12 juillet 2012, la Cour de justice de l'UE a statué dans l'arrêt Vale (affaire C-378/10), qu'un État membre de l'UE/EEE ne peut pas empêcher une conversion entrante transfrontalière. Selon la Cour, les articles 49 et 54 TFUE signifient que si un État membre dispose d'un règlement pour les transformations internes, ce règlement s'applique également aux situations transfrontalières. Une conversion transfrontalière ne peut donc pas être traitée différemment d'une conversion nationale. Gardez à l'esprit que dans ce cas, comme pour l'arrêt Cartesio, une exception s'applique s'il existe des raisons impérieuses d'intérêt public.

Dans la pratique, il peut être nécessaire de prévoir la possibilité de transformer une société en une personne morale régie par le droit d'un autre pays, sans qu'elle cesse d'exister. Sans une telle transformation, une entreprise qui a transféré ses activités dans un autre pays peut être régie par plusieurs systèmes juridiques. Un exemple en est une société de droit néerlandais qui transfère (complètement) ses activités dans un pays qui suit la doctrine du siège actuel. En vertu de cette loi, la société est régie par la loi du pays dans lequel elle réside. Du point de vue néerlandais, cependant, cette société reste (également) régie par le droit néerlandais (doctrine d'incorporation).

Bien que la société ne soit en fait plus active aux Pays-Bas, les obligations néerlandaises en matière de préparation et de dépôt des comptes annuels, par exemple, restent en vigueur. Si ces types d'obligations du droit des sociétés sont ignorées, cela peut avoir des conséquences désagréables, par exemple dans le domaine de la responsabilité des administrateurs. Le droit néerlandais ne prévoyant pas la transformation transfrontalière des personnes morales, la voie de la fusion transfrontalière a souvent été choisie par le passé. Cette notion juridique est en effet régie par le droit néerlandais, exclusivement pour les fusions entre sociétés de capitaux constituées en vertu du droit d'un État membre de l'Union européenne ou de l'Espace économique européen.

Une nouvelle directive de l'Union européenne a été adoptée

À la suite de ces décisions historiques, une directive de l'UE sur les transformations, fusions et scissions transfrontalières a été adoptée par le Parlement européen et le Conseil (Directive (UE) 2019/2121) (Directive). Cette nouvelle directive, entre autres, semble clarifier les règles actuellement existantes sur les transformations et les fusions transfrontalières dans l'UE. À côté de cela, il introduit également des règles spécifiquement applicables à la transformation et aux scissions transfrontalières, qui sont destinées à tous les États membres. Un pays comme les Pays-Bas pourrait bénéficier de cette directive, puisque nous avons déjà indiqué auparavant que les Pays-Bas ne disposent actuellement d'aucune législation appropriée en la matière. Cela permettrait une harmonisation internationale, ce qui rendrait beaucoup plus facile le déplacement de votre entreprise dans toute l'UE.

Cette directive est déjà entrée en vigueur le 1st de janvier 2020, et tous les États membres ont jusqu'au 31st de janvier pour transposer la directive en droit national. Cependant, cela n'est pas obligatoire, puisque les États membres peuvent choisir eux-mêmes s'ils mettent en œuvre la directive. Étant donné que c'est la première fois qu'il existe un cadre juridique dans l'Union européenne pour les transformations et scissions transfrontalières, cela le rend directement pertinent pour les sociétés à responsabilité limitée telles que la BV néerlandaise. Cela complète également les arrêts Vale et Cartesio, puisque tous deux ont montré que ces opérations juridiques étaient déjà tout à fait possibles, fondées sur le droit à la liberté d'établissement.

Une transformation transfrontalière est définie dans la directive comme "une opération par laquelle une société, sans être dissoute ou liquidée ou mise en liquidation, transforme la forme juridique sous laquelle elle est immatriculée dans un État membre de départ en une forme juridique dans un État membre de destination État membre, tel qu'énuméré à l'annexe II, et transfère au moins son siège statutaire dans l'État membre de destination, tout en conservant sa personnalité juridique."[1] L'un des principaux avantages de cette approche est que la société conservera sa personnalité juridique, son actif et son passif dans la société nouvellement transformée. Cette directive vise les sociétés à responsabilité limitée, mais pour la transformation transfrontalière d'autres entités juridiques telles que les coopératives, vous pouvez toujours invoquer la liberté d'établissement.

Le montant des conversions transfrontalières ne cesse d'augmenter

Sur la base de ces décisions, les conversions sortantes et entrantes au sein des États membres de l'UE/EEE sont donc possibles. Les notaires néerlandais sont de plus en plus confrontés à des demandes de transformation transfrontalière, du fait que de plus en plus de personnes envisagent de déplacer leur entreprise vers une atmosphère plus économique. Il n'y a pas de réglementation légale néerlandaise à ce sujet, mais cela ne doit pas être un obstacle à l'exécution notariale de la conversion. En l'absence de réglementations juridiques harmonisées, les procédures qui doivent être suivies dans l'État membre entrant et sortant doivent être soigneusement examinées. Ces procédures peuvent différer selon les États membres, ce qui peut compliquer un peu la démarche si vous n'êtes pas accompagné par un professionnel. Bien sûr, Intercompany Solutions peut vous aider tout au long du processus de conversion transfrontalière.

Quelles sont les étapes nécessaires pour déplacer le siège social de votre entreprise aux Pays-Bas ?

Créer une entreprise aux Pays-Bas implique quelques étapes de moins que de déplacer une entreprise entière aux Pays-Bas. Néanmoins, c'est tout à fait possible. Si vous souhaitez déplacer le siège de votre entreprise, vous devez prendre en considération le fait qu'il existe de multiples actions juridiques et administratives impliquées dans ce processus. Nous détaillerons toutes ces actions ci-dessous, en vous fournissant suffisamment d'informations pour envisager votre déménagement à l'étranger. Bien sûr, vous pouvez toujours contacter Intercompany Solutions si vous avez besoin d'informations plus détaillées, nous serons toujours ravis de vous aider de toutes les manières possibles.

1. Enregistrement d'une succursale et d'un (des) directeur(s) d'entreprise aux Pays-Bas

La première chose que vous devrez faire est d'enregistrer une succursale aux Pays-Bas. Cela implique plusieurs étapes administratives qui doivent être suivies, afin que le processus se déroule sans heurts. Sur notre site, vous pouvez trouver de nombreux articles qui décrivent l'ensemble de la procédure, comme celui-ci. Si vous souhaitez installer votre entreprise aux Pays-Bas, vous devrez réfléchir à certaines décisions de base telles que l'emplacement de votre entreprise et l'entité juridique que vous préférez. Si vous avez déjà une société à responsabilité limitée, vous pouvez la convertir en une BV ou une NV néerlandaise, selon que vous souhaitiez que votre entreprise soit privée ou publique.

Nous aurons besoin d'informations de votre part, telles que des moyens d'identification valides, des détails sur votre entreprise et votre marché actuels et les documents nécessaires. Nous devons également savoir qui sont les administrateurs actuels de votre entreprise et si tous les administrateurs souhaitent participer à la nouvelle entreprise aux Pays-Bas. Cela est nécessaire pour enregistrer les administrateurs auprès de la Chambre de commerce néerlandaise. Après avoir reçu ces informations, nous pouvons enregistrer votre nouvelle entreprise néerlandaise en quelques jours ouvrables. Vous recevrez alors un numéro de chambre de commerce néerlandaise, ainsi qu'un numéro de TVA de l'administration fiscale néerlandaise.

2. Ajustement de l'acte constitutif notarié étranger

Une fois que tu as enregistré une société aux Pays-Bas, vous devrez contacter un notaire public dans votre propre pays, afin d'ajuster l'acte notarié original de votre entreprise. Cela signifie que vous devrez remplacer toutes les informations pertinentes par votre entreprise locale actuelle par les données que vous avez reçues lorsque vous avez enregistré une entreprise aux Pays-Bas. En substance, vous remplacez les anciennes informations par de nouvelles informations, tandis que les informations de fond expliquant en détail votre entreprise restent les mêmes. Si vous ne savez pas comment faire, vous pouvez toujours nous contacter pour plus d'informations et de conseils. Nous pouvons également éventuellement vous aider à trouver un bon notaire dans votre pays de résidence, et rester en contact avec votre notaire afin que le processus de conversion transfrontalière puisse se dérouler en douceur.

3. Validation de votre nouvelle entreprise via un notaire néerlandais

Une fois que vous avez ajusté l'acte notarié étranger, vous devrez contacter un notaire néerlandais pour valider et créer officiellement votre entreprise aux Pays-Bas. Cela impliquera une communication entre le notaire étranger et néerlandais, afin que toutes les spécificités de l'entreprise soient adoptées correctement. Une fois celle-ci initiée, la succursale que vous avez enregistrée sera transformée en nouveau siège social de votre entreprise. Régulièrement, des succursales sont enregistrées pour les entreprises et les multinationales qui souhaitent avoir un site supplémentaire dans un autre pays. Puisque vous souhaiterez déménager complètement votre entreprise, la succursale sera le nouvel emplacement de votre entreprise principale. D'où les étapes supplémentaires nécessaires, par rapport à l'ouverture d'une seule succursale aux Pays-Bas.

4. Dissolution de votre société étrangère

Une fois que vous avez transféré toute votre entreprise aux Pays-Bas, vous pouvez pratiquement fermer l'entreprise dans votre pays d'origine. Cela signifie que vous devrez dissoudre la société. La dissolution signifie que vous dissoudrez complètement votre société étrangère et qu'elle continuera à exister aux Pays-Bas à la place. Avant de dissoudre votre entreprise, vous devez vous poser quelques questions :

Globalement, la dissolution d'une entreprise se compose généralement de quelques étapes, mais celles-ci peuvent varier considérablement selon les pays. Si vous souhaitez en savoir plus sur la dissolution de votre entreprise dans votre pays d'origine, nous vous suggérons de faire appel à un spécialiste qui s'occupera de toutes les questions importantes pour vous. Tous les actifs et passifs de votre entreprise seront alors transférés à votre nouvelle société néerlandaise, y compris les actions. Si vous souhaitez plus d'informations à ce sujet, n'hésitez pas à nous contacter directement.

Intercompany Solutions peut aider à traverser les frontières avec votre entreprise !

Vous avez toujours voulu faire des affaires à l'étranger ? C'est maintenant votre chance! Avec une internationalisation sans cesse croissante au sein du secteur des affaires, il y a de fortes chances que votre entreprise puisse prospérer dans un nouveau pays. Parfois, le climat d'un certain pays peut simplement mieux répondre aux besoins de votre entreprise que votre pays d'origine. Cela ne doit plus être un problème, avec la possibilité de conversion transfrontalière. Intercompany Solutions a aidé des milliers d'entrepreneurs étrangers à installer leur(s) entreprise(s) en Hollande avec succès, allant des succursales aux sièges sociaux des multinationales. Si vous avez des questions sur l'ensemble du processus ou si vous souhaitez simplement discuter des options pour votre entreprise actuelle, n'hésitez pas à nous contacter directement. Notre équipe expérimentée vous aidera tout au long du processus.

[1] https://www.mondaq.com/shareholders/885758/european-directive-on-cross-border-conversions-mergers-and-divisions-has-been-adopted

5 secteurs d'activité vous permettant de réussir aux Pays-Bas

Si vous êtes un entrepreneur étranger et que vous envisagez dans quel pays vous devriez créer votre entreprise, les Pays-Bas pourraient bien être l'un de vos meilleurs paris en ce moment. Même pendant une pandémie mondiale, les Pays-Bas ont maintenu une économie stable avec de nombreuses opportunités commerciales. En plus d'être un pays stable, le climat des affaires est extrêmement ouvert aux idées uniques, aux propositions de collaboration et à l'innovation générale dans tous les secteurs imaginables. Dans cet article, nous décrirons certains secteurs ouverts aux investisseurs et entrepreneurs étrangers, vous offrant des possibilités de devenir propriétaire d'une entreprise néerlandaise.

Pourquoi choisir un certain secteur ?

Si vous souhaitez créer une entreprise, vous avez généralement des plans établis concernant le secteur dans lequel vous souhaitez investir votre temps. Dans d'autres cas, cela peut être différent, par exemple lorsque vous souhaitez simplement élargir vos horizons, mais que vous ne Je ne sais pas encore exactement comment y parvenir. Dans de telles situations, il est sage d'investir du temps dans vos véritables qualités et expériences, et de réfléchir à la meilleure façon de les investir dans une structure d'entreprise. Souvent, les entreprises les plus prospères naissent d'une combinaison d'expérience, de passion et de détermination. Ci-dessous, nous décrirons quelques secteurs, qui sont actuellement en plein essor aux Pays-Bas.

E-commerce

L'une des options commerciales les plus rentables de nos jours se situe dans le domaine du commerce électronique. Ce secteur est en plein essor depuis l'incorporation même d'Internet, mais jusqu'à il y a quelques décennies, il n'était le terrain de jeu que de quelques chanceux. Heureusement, Internet a commencé à offrir à tout le monde des opportunités pour la création d'une entreprise en ligne et maintenant, en 2021, le nombre de propriétaires d'entreprise en ligne augmente de manière exponentielle à un rythme stable. Le e-commerce peut tout comprendre : d'une boutique en ligne qui permet de proposer des produits variés, d'une agence de publicité en ligne à divers métiers d'art économes. Il s'agit essentiellement d'une passerelle vers la vente de tout service ou produit que vous avez à offrir. La quantité de succès dépend fortement de la qualité de votre travail, ainsi que de votre capacité à faire des affaires avec différentes personnes.

Une autre option consiste à devenir affilié, par exemple avec une entreprise de commerce électronique stable comme Bol.com. Bol.com est l'équivalent néerlandais d'Amazon, et en tant que tel est très souvent visité. Bol.com représente près de 15% de toutes les actions d'achat en ligne effectuées par les citoyens néerlandais, comme vous pouvez le voir ici par exemple. Lorsque vous devenez franchisé, vous n'avez pas à vous soucier de facteurs tels que la tenue d'un inventaire, car le franchiseur réglera tous ces détails pour vous. Le commerce en ligne aux Pays-Bas est un marché très actif et rentable, à condition de gérer une entreprise solide et d'avoir des idées uniques. Si vous voulez en savoir plus sur Bol.com, vous pouvez consulter cet article détaillé sur la façon de devenir partenaire officiel.

informatique et ingénierie

Un autre secteur très intéressant aux Pays-Bas est l'informatique, surtout lorsqu'elle est associée à l'ingénierie. Avec la robotique comme nouvelle industrie immense, ce domaine changera et améliorera peut-être notre société comme jamais auparavant. Si vous avez des ambitions liées à ce secteur, les Pays-Bas vous fourniront certainement un terrain très fertile pour la croissance et le succès. De nombreuses universités techniques aux Pays-Bas sont de renommée internationale, comme à Delft, Eindhoven (la ville de Philips) et Breda. Si vous souhaitez franchir des ponts entre l'ingénierie mécanique ordinaire et l'intelligence artificielle, cela pourrait être l'opportunité d'une vie.

À côté d'employés hautement qualifiés et expérimentés, vous pouvez trouver une vaste gamme de pigistes intéressants dans ces domaines. Cela facilitera l'expansion de votre entreprise en temps voulu, en raison de la très grande quantité de personnel bien formé, multilingue et qualifié. L'informatique est une entreprise très dynamique qui change presque constamment, ce qui en fait un bon secteur pour quiconque aime le changement constant dans son domaine de travail. Les deux secteurs sont également très rentables, principalement en raison de cette évolution constante. Vous pouvez vous lancer sur le marché à tout moment, à condition d'avoir des idées innovantes et durables.

Opportunités de freelance

Si vous souhaitez faire des affaires dans un pays comptant de nombreux travailleurs indépendants, les Pays-Bas sont l'une des valeurs les plus sûres au monde. Avec un éventail très coloré d'universités différentes, des villes très accessibles et de nombreuses opportunités de co-travail, les Néerlandais ont pris l'habitude de découvrir tout ce que la vie a à offrir. Cela se traduit par de nombreux propriétaires de petites entreprises, qui fournissent souvent des services fantastiques à des prix très raisonnables. Si vous voulez rivaliser vous-même avec les Néerlandais en tant qu'indépendant, assurez-vous d'être prêt à relever le défi.

Le marché des petites entreprises est très concurrentiel aux Pays-Bas et, en général, les indépendants les plus qualifiés et les plus uniques s'épanouissent. Pour les grandes entreprises, cela offre une bonne opportunité commerciale en termes d'emploi flexible. En raison de la grande accessibilité à Internet et de l'infrastructure presque parfaite aux Pays-Bas, la plupart des employés pourront travailler à domicile. Cela facilite l'établissement de contrats flexibles et vous n'aurez pas non plus à payer d'impôt sur les salaires ni de primes d'assurance.

logistique

Les Pays-Bas bénéficient d'une position logistique très stratégique. Cela est dû au fait que le port de Rotterdam et le plus grand aéroport national, Schiphol, ne sont qu'à environ une heure l'un de l'autre. Ainsi, de nombreuses multinationales de la logistique se sont installées à proximité de ces zones, ainsi que de nombreuses autres entreprises qui bénéficient d'une bonne infrastructure. Si vous envisagez de démarrer une entreprise avec un entrepôt ou si vous pensez posséder beaucoup de stock, les Pays-Bas (à tout le moins) vous offrent d'excellentes possibilités de transport, rendant l'importation et l'exportation extrêmement faciles. Vous bénéficiez également de l'Union européenne et de son marché unique, qui permet le transport gratuit de biens et de services dans toute l'UE, les Néerlandais étant un État membre depuis le début. Surtout pour les entreprises de commerce électronique, il s'agit d'une excellente occasion de négocier rapidement et sans trop de documents légalement nécessaires.

Secteur des sciences de la vie

Le secteur des sciences de la vie est sous le feu des projecteurs depuis un certain temps, surtout depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le monde entier regarde pendant que plusieurs entreprises essaient de trouver le meilleur vaccin contre elle, ce qui a entraîné une plus grande attention pour les soins de santé en général. Si vous souhaitez ajouter votre expertise dans ce domaine, les Pays-Bas offrent un secteur des sciences de la vie très compétitif et également innovant. Le pays abrite de nombreuses sociétés pharmaceutiques renommées, qui sont souvent soutenues par des instituts de recherche et des universités (locales). Cela offre de nombreuses possibilités en termes de recherche révolutionnaire et de solutions aux problèmes existants. Il y a à peine deux jours, des chercheurs de Rotterdam auraient peut-être peut-être trouvé un remède contre l'arthrose. Le secteur des sciences de la vie vise à améliorer la vie de toutes les manières possibles, donc si c'est votre créneau, vous aurez beaucoup de ressources aux Pays-Bas pour atteindre votre objectif.

Intercompany Solutions pouvez créer votre entreprise néerlandaise en quelques jours ouvrables

Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents secteurs aux Pays-Bas ou sur la manière dont vous pouvez vous impliquer dans notre pays, vous pouvez toujours contacter directement notre équipe. Avec de nombreuses années d'expérience dans l'assistance aux investisseurs et entrepreneurs étrangers créer une entreprise aux Pays-Bas, nous savons exactement comment aborder toutes les actions nécessaires et les problèmes éventuels. N'hésitez pas à nous envoyer vos questions, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

L'un des secteurs les plus florissants et les plus prospères des Pays-Bas est le secteur de l'hôtellerie et du tourisme. Chaque année, environ 45 millions de personnes partent en vacances dans le pays. Environ 20 millions de ces personnes sont des étrangers, ce qui en fait un secteur en plein essor et toujours vivant. Il existe plus de 4,000 150,000 hôtels aux Pays-Bas, offrant près de 17,000 XNUMX chambres par nuit. Le secteur de la restauration est également très vivant : le pays abrite plus de XNUMX XNUMX restaurants différents.

Ainsi, même s'il y a beaucoup de concurrence, il y a aussi beaucoup d'espace pour de nouvelles idées et des possibilités innovantes (interdisciplinaires). L'hôtellerie en général est un secteur très rentable dans lequel opérer, et donc, de nombreux investisseurs étrangers créent des sociétés horeca qui offrent souvent différents services sous l'égide d'une entreprise ou d'une entreprise principale. Nous vous fournirons plus d'informations sur le secteur horeca dans cet article, ainsi que des détails sur la procédure d'enregistrement et d'établissement pour toute entreprise entrant dans cette catégorie.

Qu'est-ce que le secteur « horeca » néerlandais ?

L'industrie liée au tourisme et à l'industrie alimentaire et des boissons est appelée secteur horeca aux Pays-Bas. Le mot horeca est en fait une abréviation pour hôtel, restaurant et café. Si vous avez un plan d'affaires solide et que vous connaissez un peu ce secteur, vous pouvez tirer un profit important d'une entreprise dans une ville néerlandaise bien connue. Toutes les entreprises horeca sont régies par les mêmes lois et règlements qui régissent l'ensemble de l'industrie de l'alimentation et de l'hébergement aux Pays-Bas. Si vous souhaitez en savoir plus sur le règlement général et si vous pouvez le respecter, vous pouvez toujours contacter Intercompany Solutions directement pour une consultation personnelle.

Pourquoi choisiriez-vous d'ouvrir une entreprise horeca aux Pays-Bas ?

L'une des premières raisons pour lesquelles nous pouvons citer pour démarrer une entreprise horeca est la popularité de l'ensemble du marché. L'industrie du tourisme, de l'alimentation et des boissons a toujours été populaire, car elle permet aux gens de se détendre de leurs responsabilités quotidiennes. Au cours des dernières années, ce secteur spécifique a également connu une augmentation des bénéfices généraux, car le nombre de citoyens néerlandais qui choisissent de sortir manger a augmenté de manière exponentielle. En raison de la nature hollandaise terre-à-terre, manger au restaurant était autrefois un luxe pour la plupart des familles. Depuis quelques décennies, cependant, c'est devenu une activité beaucoup plus régulière pour les citoyens néerlandais.

C'est un secteur qui évolue également rapidement, en raison des préférences en constante évolution du client. Si vous souhaitez investir dans quelque chose de durable, toujours ouvert à l'innovation et au changement, le secteur horeca est fait pour vous. L'industrie de la restauration néerlandaise s'est particulièrement développée au cours des cinq dernières années. Selon Euromonitor, deux facteurs généraux contribuent à cette tendance. Le premier est la stabilité et la croissance économiques globales aux Pays-Bas, qui se sont maintenues à un rythme soutenu depuis des décennies. La deuxième raison est la confiance plus élevée des clients dans le secteur horeca mentionnée précédemment, ce qui est évident en raison du nombre plus élevé de clients qui mangent quotidiennement au restaurant.

Si vous souhaitez créer un restaurant ou un autre type d'entreprise horeca aux Pays-Bas, vous devrez garder à l'esprit que vous devez respecter la législation néerlandaise concernant les entreprises horeca. Vous devrez respecter une variété de règles qui visent principalement la sécurité des consommateurs. Par exemple, il existe plusieurs licences nécessaires pour certaines entreprises spécifiques. Si vous souhaitez savoir si votre entreprise peut se conformer à ces règles, vous pouvez toujours demander Intercompany Solutions pour obtenir des conseils. Ci-dessous, nous décrirons les permis nécessaires dont vous pourriez avoir besoin en tant que propriétaire d'une entreprise horeca néerlandaise.

Les licences dont vous pourriez avoir besoin pour exploiter une entreprise horeca néerlandaise

En raison de la nature sensible du secteur, plusieurs licences doivent être acquises avant que quelqu'un ne crée une entreprise horeca. Cela vise principalement la sécurité des consommateurs, comme les directives concernant la préparation des aliments, les directives de sécurité ainsi que les règles d'hygiène concernant votre entreprise. Les exigences en matière de licence lors de l'ouverture d'une entreprise horeca aux Pays-Bas sont assez étendues, car ces établissements sont créés pour offrir un large éventail de services et vendre divers types de produits. Parmi ces licences, les plus importantes sont :

Outre les permis requis, tous les propriétaires d'entreprises horeca doivent se conformer à toutes les réglementations en vigueur en matière d'emploi concernant ce type d'entreprise néerlandaise. Ces réglementations peuvent varier, par exemple dans le cas des manipulateurs d'aliments. Si vous souhaitez recevoir des informations détaillées sur toutes les réglementations nécessaires à respecter, Intercompany Solutions peut vous informer de toutes les obligations légales qui accompagnent la création d'une société horeca néerlandaise.

Ouverture d'une entreprise horeca en Hollande : informations générales sur l'industrie agro-alimentaire

Habituellement, chaque pays du monde a sa propre cuisine unique. Un repas hollandais très traditionnel se compose généralement de légumes et de pommes de terre avec de la viande ou du poisson, bien que le marché végétarien et végétalien soit en pleine expansion aux Pays-Bas depuis la dernière décennie. À côté de cela, en raison d'un grand nombre d'immigrants et d'expatriés et des anciennes colonies néerlandaises, la cuisine néerlandaise a été énormément influencée par la nourriture et les plats étrangers. Si vous choisissez de manger en Hollande, vous pourrez manger n'importe quoi de n'importe où dans le monde à cause de ce petit fait. C'est exactement ce qui rend le secteur horeca néerlandais si polyvalent.

Il en va de même pour d'autres entreprises telles que les hôtels, les chambres d'hôtes, les pubs et les bars. En tant que tel, l'industrie horeca est très large et offre de nombreuses possibilités pour les entrepreneurs créatifs qui se sentent passionnés par le secteur de l'alimentation et des boissons. Ouvrir un petit hôtel ou une auberge peut également s'avérer rentable, car les Pays-Bas sont une destination très prisée par toutes sortes de voyageurs : des familles aux routards en passant par de nombreuses personnes effectuant de courts voyages d'affaires. Cela vous permet de choisir presque n'importe quel type d'établissement, à condition de faire des recherches solides concernant votre public cible. Si vous souhaitez ouvrir un restaurant fusion, la Hollande est également un endroit fantastique pour faire des affaires en raison de la grande quantité d'influences étrangères dans le pays. Dans l'ensemble, il existe de nombreuses possibilités que vous pouvez explorer. Nous vous conseillons vivement de vous faire aider par un tiers, afin de créer un bon business plan, et de connaître vos points forts et les éventuels pièges avant de vous lancer.

Quels types d'établissements pouvez-vous créer ?

Il existe une vaste gamme d'entreprises horeca possibles que vous pouvez choisir d'établir aux Pays-Bas. Toutes ces entreprises doivent se conformer aux réglementations correspondantes et se composent d'entreprises classées en quelques sous-groupes. Ces sous-groupes sont nécessaires pour prévoir la pression que l'entreprise pourrait avoir sur son environnement direct. Par exemple, il serait assez difficile d'ouvrir une boîte de nuit dans un quartier résidentiel avec beaucoup d'enfants, car cela causerait une nuisance massive pour les personnes vivant dans ce quartier. Vous pouvez retrouver toutes les catégories et établissements ci-dessous.

Catégorie I : entreprises d'horeca léger

Il s'agit de commerces qui, en principe, ne doivent être ouverts que pendant la journée et éventuellement (en début) de soirée. Ces entreprises sont principalement axées sur la fourniture de nourriture et de repas, et ne causent donc que des nuisances limitées aux riverains. Au sein de cette catégorie, on distingue les sous-catégories suivantes :

Ia - Hôtellerie liée au secteur de la vente au détail, tels que :

Ib - Autre restauration légère, telle que :

Ic - Entreprises qui attirent un trafic relativement important, telles que :

Catégorie II : moyennes entreprises horeca

Le niveau suivant sont les commerces qui sont normalement également ouverts la nuit et peuvent donc causer des nuisances importantes aux riverains, telles que :

Catégorie III : entreprises horeca lourdes

Ce sont toutes des entreprises qui sont également ouvertes la nuit, afin de fonctionner correctement. Ces entreprises attirent généralement aussi de nombreux visiteurs et peuvent donc causer des nuisances majeures à l'environnement direct, telles que :

Parfois, il y a un chevauchement entre les types d'entreprise, comme les hôtels qui possèdent un bar ou un restaurant sur place. Dans de tels cas, vous devrez bien rechercher les permis dont vous aurez besoin. Nos experts en création d'entreprise peuvent vous aider à enregistrer et à ouvrir l'un des établissements alimentaires mentionnés ci-dessus.

Conditions requises pour ouvrir un établissement de restauration aux Pays-Bas

Si vous souhaitez ouvrir un restaurant, un hôtel ou un bar, vous devrez obtenir certaines autorisations du gouvernement néerlandais et de plusieurs autres autorités. Cela comprend tous les permis nécessaires, mais également des facteurs tels que le respect du code d'hygiène tel que décrit par l'Autorité néerlandaise de sécurité des produits alimentaires et de consommation. Toutes les réglementations et lois sont basées sur la législation européenne applicable, telle que les réglementations concernant le transport, la préparation et la transformation des aliments et des boissons. En plus de cela, toute entreprise horeca aux Pays-Bas traitant des aliments et des boissons doit observer et se conformer aux réglementations statutaires du système d'analyse des risques et de maîtrise des points critiques (HACCP). Ce système fournit de nombreuses informations précieuses, telles que la façon dont vous devez manipuler et produire les aliments pour qu'ils soient consommés en toute sécurité.

Les étapes de la création d'une société horeca néerlandaise

Les étapes pour créer une entreprise horeca néerlandaise sont les mêmes que pour tout autre type d'entreprise, mais il y a quelques actions supplémentaires à effectuer. Il s'agit, par exemple, d'obtenir tous les permis nécessaires. La première étape est toujours le plan d'affaires, qui doit contenir toutes les informations dont vous avez besoin pour créer une entreprise. Une fois que vous aurez défini vos préférences, vous devrez enregistrer votre entreprise auprès de la Chambre de commerce néerlandaise. Une fois cela fait, vous recevrez également automatiquement un numéro de TVA des autorités fiscales néerlandaises.

Mais ce n'est certainement pas tout ce que vous devez faire ! Comme expliqué précédemment, à ce stade, il est important d'obtenir toutes les licences et permis nécessaires. Si vous êtes un investisseur étranger, vous aurez également besoin d'un permis de séjour pour votre entreprise ou l'entreprise dans laquelle vous investirez. Une fois que vous avez toutes les licences et tous les permis, vous pouvez alors procéder au processus de constitution en société. Après avoir reçu vos numéros d'enregistrement et vos informations, vous pouvez réfléchir davantage à l'emplacement de votre nouvelle entreprise. Si vous avez l'intention de construire un tout nouvel établissement, vous devrez obtenir un permis de construire. La plupart des entrepreneurs préfèrent acheter ou louer un bâtiment déjà existant, qui peut être remodelé et rénové selon vos préférences exactes.

Une fois que vous avez toutes les informations d'identification et un emplacement, vous devrez vous informer sur toutes les réglementations en matière d'hygiène et de sécurité alimentaire que vous devez respecter. Une fois que vous aurez décidé d'embaucher du personnel, vous devrez également préparer un plan d'évaluation et un inventaire des risques. Intercompany Solutions peut vous aider à toutes les étapes de ce processus, vous pouvez donc être assuré que toutes les réglementations et responsabilités sont respectées.

Exigences de conception spéciales pour les établissements de restauration

Un facteur à garder à l'esprit lorsque vous choisissez un bâtiment approprié pour votre établissement horeca, est l'aménagement de votre future entreprise. Ceci est clairement écrit dans la loi néerlandaise sur les exigences d'aménagement des établissements, qui doit être respectée. Cette loi spécifique prescrit la manière dont les espaces du bâtiment doivent être conçus, en particulier les espaces où vous cuisinez, stockez, traitez et servez des aliments. Certaines des exigences les plus importantes sont les suivantes :

Une autre réglementation importante concerne les niveaux de bruit. Ceux-ci doivent être respectés à tout moment, sinon vous pouvez vous attendre à ce que la police néerlandaise soit à votre porte. Veuillez garder à l'esprit que toutes ces lois et réglementations sont très étroitement contrôlées et souvent inspectées. Si un inspecteur vient et que vous ne respectez pas une ou plusieurs lois ou réglementations, votre entreprise peut être fermée presque immédiatement, jusqu'à ce que vous résolviez le problème. Cela pourrait vous coûter des bénéfices importants, alors assurez-vous de vous conformer à toutes les lois à tout moment.

Besoins en personnel pour les entreprises horeca aux Pays-Bas

Si vous ouvrez une entreprise horeca, vous aurez inévitablement besoin d'embaucher du personnel pour s'occuper de toutes les activités commerciales quotidiennes. Les règlements généraux concernant l'embauche de personnel aux Pays-Bas s'appliquent, avec quelques ajouts possibles. Par exemple, si vous souhaitez ouvrir un établissement qui sert des boissons alcoolisées, vous devrez vous assurer que l'ensemble de votre personnel est âgé d'au moins 16 ans. En plus de cela, votre personnel doit également suivre des cours obligatoires sur le secteur, afin de pouvoir prouver qu'il est informé de toutes les réglementations en matière de sécurité alimentaire et d'hygiène imposées aux Pays-Bas. Cela peut être prouvé par certaines déclarations d'hygiène personnelle, ainsi que par leur compétence professionnelle. Le directeur (général) de l'entreprise doit être âgé d'au moins 21 ans. Si l'entreprise est une association, ou dans le cas où il y a plusieurs gestionnaires, alors tous les partenaires commerciaux doivent adhérer à cette exigence.

Y a-t-il d'autres facteurs à considérer?

Si vous êtes un étranger intéressé à démarrer une entreprise horeca néerlandaise, ou un investisseur dans ce secteur, les informations susmentionnées vous fournissent un aperçu général de toutes les lois et réglementations qui régissent ce secteur. À côté de toutes les licences et permis nécessaires, il y a d'autres facteurs à considérer. Par exemple, la sécurité incendie du bâtiment est une question importante dont il faut s'occuper. Le service de police local de la région où vous établissez votre entreprise inspectera vos locaux avant votre ouverture, afin de s'assurer que vous respectez toutes les règles importantes. Vous recevrez alors un certificat de sécurité incendie, si vous vous conformez à toutes les lois nécessaires.

Un autre sujet important est l'existence de réglementations environnementales concernant l'élimination des déchets. En tant que tels, les matériaux tels que l'huile de cuisson et d'autres substances qui peuvent avoir un impact négatif sur l'environnement doivent être collectés dans des récipients spéciaux et déposés dans ceux-ci, avant de vous débarrasser des déchets. Vous devez également enregistrer tout restaurant auprès de l'Autorité néerlandaise de sécurité des aliments et des produits de consommation, ceci est obligatoire pour tous les établissements aux Pays-Bas qui vendent des aliments et des boissons. Cette autorité approuvera le plan d'hygiène de votre entreprise.

Intercompany Solutions pouvez enregistrer votre entreprise horeca en quelques jours ouvrables

Comme vous pouvez le constater, créer une entreprise horeca aux Pays-Bas nécessite beaucoup d'actions administratives et de paperasse. En tant qu'entrepreneur étranger (débutant), nous comprenons que cela peut sembler une tâche impossible à réaliser par vous-même. Intercompany Solutions a de nombreuses années de expérience dans le domaine de l'enregistrement des sociétés néerlandaises. Nous pouvons prendre en charge l'ensemble du processus pour vous, vous permettant de vous concentrer uniquement sur votre activité commerciale. Vous voulez en savoir plus sur nos services ? N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations, ou si vous souhaitez recevoir un devis personnalisé.

Sources:

https://www.cbs.nl/nl-nl/nieuws/2020/10/aantal-toeristen-in-logiesaccommodaties-naar-46-miljoen-in-2019

https://www.cbs.nl/nl-nl/cijfers/detail/84040NED

Quels sont les avantages de créer une société holding BV néerlandaise ?

Si vous envisagez d'établir une multinationale aux Pays-Bas, une structure de holding est probablement exactement ce dont vous avez besoin. Démarrer une entreprise peut être une tâche fastidieuse, surtout si vous ne connaissez pas bien les lois et réglementations d'un pays spécifique. Cela passe également par le choix d'une entité juridique pour votre entreprise, ce qui peut être délicat si vous n'avez aucune connaissance préalable sur ce sujet. L'entité légale est essentiellement la « forme » que votre entreprise aura. Certaines personnes morales ont également une personnalité juridique, tandis que d'autres n'en ont pas. Ces détails sont importants, car ils régissent des facteurs tels que la responsabilité et le montant des impôts que vous devrez payer.

Les Pays-Bas disposent d'un large éventail d'entités juridiques, ce qui permet d'adapter votre forme commerciale à vos besoins et préférences personnels. Le meilleur choix pour votre entreprise dépend de quelques facteurs, mais en général, la société néerlandaise BV est l'une des formes de société les plus choisies aux Pays-Bas. Cette personne morale permet d'émettre des actions et dissout la responsabilité personnelle des dettes contractées par la société. Dans la plupart des cas, une BV néerlandaise avec une structure de holding pourrait être l'option la plus avantageuse. C'est particulièrement vrai pour les multinationales et/ou les grandes organisations, puisque cette structure permet de diviser différentes parties de votre entreprise.

La constitution d'une société holding nécessite une approche professionnelle

Si vous êtes intéressé par la création d'une structure de holding, nous vous conseillons de vous informer sur toutes les entités juridiques néerlandaises et de décider par vous-même quel serait le meilleur choix pour vous. Intercompany Solutions est également prêt à répondre à toutes vos questions. Nous comprenons qu'une grande entreprise préférerait des conseils professionnels concernant le meilleur emplacement pour son siège social européen, car cela combine notre expertise professionnelle avec une planification logique et opportune - ce qui vous permet d'économiser à la fois de l'argent et du temps. Vous pouvez potentiellement mettre en place une structure de holding en quelques jours ouvrés, à condition de disposer de toutes les informations nécessaires.

Que peut-on définir exactement comme une structure de holding ?

Lorsque vous créez une entreprise avec une structure de holding, celle-ci comprend une holding néerlandaise BV et une ou plusieurs BV entrepreneuriales, qui sont parfois également appelées filiales. Le rôle de la holding BV est de nature administrative, car il implique le contrôle et la surveillance des activités des BV sous-jacentes. Il traite également avec toutes les parties prenantes externes. Les BV entrepreneuriales visent les activités commerciales quotidiennes de l'entreprise, c'est-à-dire l'obtention et la création de bénéfices et de sources de valeur supplémentaires. Vous pouvez ainsi séparer vos actifs et garder une vue d'ensemble de l'ensemble de votre entreprise et de sa structure.

Avantages de posséder une société holding aux Pays-Bas

L'un des principaux avantages d'une holding néerlandaise est que cette personne morale est très avantageuse d'un point de vue fiscal. Cela n'est vrai, bien sûr, que si vous souhaitez générer des bénéfices avec votre entreprise. En raison de la soi-disant exonération de participation, le bénéfice, sur lequel vous avez déjà payé l'impôt dans la BV entrepreneuriale, n'est pas à nouveau imposé dans la société holding. En conséquence, vous pouvez facilement tirer profit de votre BV entrepreneuriale sans payer d'impôt, via un paiement de dividende à votre société holding. Vous pouvez ensuite également utiliser ce bénéfice dans votre holding pour un ou plusieurs réinvestissements ou pour vous octroyer un prêt hypothécaire. Si vous n'avez pas de société holding, cependant, vous devez payer l'impôt via la case 2 si vous vous distribuez le bénéfice.

Vous pouvez également couvrir vos risques lorsque vous possédez une structure de holding, car cela vous garantit de séparer vos activités de vos actifs. Cela peut être n'importe quoi, comme vos bénéfices bien sûr, mais aussi votre site Web et vos droits de marque. En plaçant ces actifs dans votre holding, vous ne pouvez pas les « perdre » si la BV entrepreneuriale devait faire faillite. Lors du règlement de la faillite, l'administrateur d'insolvabilité ne peut accéder aux actifs de la société holding. Mais lorsque les actifs sont dans la BV entrepreneuriale, en revanche, il peut accéder à ces actifs. Il en va de même pour les tiers qui ont des droits sur la BV entrepreneuriale. Si des objets de valeur sont logés dans la société holding, il n'est pas possible pour des tiers de les revendiquer.

5 raisons pour lesquelles vous devez absolument créer une société (holding) aux Pays-Bas

Si vous envisagez de créer une entreprise de surveillance, vous envisagez probablement de nombreuses options. Cela peut impliquer l'emplacement de votre entreprise, la taille approximative et des détails tels que si vous souhaitez embaucher du personnel. Mais il existe d'autres éléments qui ont un impact sur le succès éventuel de votre entreprise, comme le climat économique général du pays dans lequel vous souhaitez implanter votre entreprise. Les Pays-Bas sont régulièrement classés en tête de nombreuses listes de pays, qui sont classés excellents pour les opportunités commerciales, la richesse et la stabilité économiques ainsi que l'innovation dans tous les secteurs. Les Pays-Bas ont également un climat très accueillant pour les multinationales et les holdings, c'est pourquoi certains des plus grands noms du monde sont installés ici comme Netflix, Tesla, Nike, Discovery, Panasonic et maintenant aussi l'EMA (European Medicine Agency).

L'un des principaux avantages d'une entreprise néerlandaise est la multitude d'incitations fiscales intéressantes et le taux d'imposition des sociétés relativement bas. Les Pays-Bas ont en fait une longue histoire en tant que juridiction bien connue en ce qui concerne les structures d'entreprise, en particulier en ce qui concerne la protection des actifs et la planification fiscale. Si vous êtes sérieux au sujet de votre entreprise et investissez du temps dans une administration correcte, les Pays-Bas peuvent vous offrir de nombreux avantages pour votre entreprise internationale. Le climat des affaires néerlandais est très compétitif et, par conséquent, vous devez investir activement dans l'expansion et l'innovation néerlandaises. Si vous voulez profiter de quelque chose, il est toujours bon d'offrir autre chose en retour. Cela rend également presque impossible l'établissement d'une présence artificielle aux Pays-Bas, tout en espérant profiter de tous les avantages fiscaux que le pays a à offrir.

  1. Les Pays-Bas constituent une porte d'entrée vers l'Europe et l'ensemble du marché international

L'une des plus grandes attractions commerciales des Pays-Bas est l'accès à deux centres logistiques de renommée internationale : l'aéroport de Schiphol et le port de Rotterdam. L'une des principales raisons de l'établissement d'une société holding à un certain endroit est l'accès aux passerelles vers le commerce et les marchés internationaux. Si vous voulez que votre entreprise réussisse dans une situation relativement concurrentielle, il est essentiel que vous ayez accès à une large pléthore de marchés dans un court laps de temps. Environ 95% des marchés les plus lucratifs d'Europe sont accessibles en seulement 24 heures depuis les Pays-Bas, et Amsterdam et Rotterdam ne sont qu'à 1 heure l'une de l'autre. Le port et l'aéroport sont directement connectés à l'un des meilleurs réseaux ferroviaires d'Europe, qui offre également des liaisons à grande vitesse vers les grandes villes telles que Paris, Londres, Francfort et Bruxelles.

A côté de cela, la position des Pays-Bas le long de la mer du Nord offre également de nombreuses possibilités et avantages. Le port de Rotterdam abritait pas moins de 436.8 millions de tonnes de fret rien qu'en 2020, même pendant la pandémie. Si vous souhaitez lire quelques faits intéressants sur le port de Rotterdam, vous pouvez regarder ce dépliant. La mer est reliée à un vaste delta fluvial dans le pays lui-même, y compris trois ports en eau profonde, ce qui signifie que vous pouvez facilement transporter des marchandises vers et depuis l'Europe via cette route. Les Pays-Bas bénéficient également d'une infrastructure de classe mondiale, soutenue par les dernières technologies et une innovation continue.

  1. Accès à une technologie de pointe

Les Pays-Bas sont très connus pour leurs solutions technologiques innovantes et uniques, qui sont également soutenues par plusieurs universités qui investissent constamment dans l'avenir du pays et du monde entier. Si vous voulez que votre entreprise multinationale se développe rapidement, vous aurez besoin d'un accès à une infrastructure, une technologie et des ressources humaines de haute qualité. Cela implique en particulier des prestataires de services fiables et professionnels, qui peuvent vous aider à rechercher la propriété intellectuelle et les nouvelles technologies. Les Pays-Bas ont tout ce dont vous avez besoin !

De plus, l'Amsterdam Internet Exchange (AMS-IX) est le plus grand hub de trafic de données au monde, ce qui est tout à fait un exemple. Cela concerne à la fois le trafic total, ainsi que le nombre total de membres. Les Pays-Bas sont également classés 7th place dans le monde pour la préparation technologique sur la liste du Forum économique mondial. En moyenne, vous pouvez vous attendre à l'une des vitesses Internet les plus rapides des Pays-Bas par rapport à l'Europe entière. Cette infrastructure numérique supérieure à la normale est ce qui rend les Pays-Bas si attrayants pour les multinationales étrangères.

  1. Les Pays-Bas abritent des talents exceptionnels et multilingues

En raison de la petite taille des Pays-Bas, vous pouvez trouver une concentration extrêmement élevée d'expertise, de connaissances et de compétences dans une zone très compacte. Contrairement à de nombreux pays plus grands, où les ressources sont plus éloignées et dispersées. Les Pays-Bas abritent également des instituts de recherche renommés, ainsi que des partenariats très intéressants entre le secteur privé et le secteur public. Cette approche interdisciplinaire implique des universités et des centres de connaissances, l'ensemble du secteur des affaires ainsi que le gouvernement néerlandais. Les Pays-Bas ont également une très vieille tradition d'implication d'investisseurs et d'entrepreneurs étrangers, afin de faire progresser et d'accélérer la croissance dans presque tous les secteurs imaginables. Il s'agit notamment de vastes secteurs tels que l'informatique, les sciences de la vie, les systèmes de haute technologie, l'agroalimentaire, le secteur chimique et bien sûr le secteur de la santé.

En ce qui concerne le personnel, vous pouvez être assuré que les Pays-Bas sont l'un des meilleurs pays au monde pour trouver des employés et des professionnels hautement qualifiés, bien formés et expérimentés. En raison du grand nombre d'excellentes universités et programmes de maîtrise, la main-d'œuvre néerlandaise est connue dans le monde entier pour son expertise. En plus d'être bien éduqués, presque tous les natifs néerlandais sont bilingues. Si vous recherchez du personnel hautement qualifié, vous pouvez même vous attendre à ce que les employés soient trilingues. Le salaire brut aux Pays-Bas est relativement élevé par rapport à d'autres pays du sud et de l'est de l'Europe, mais il y a peu ou pas de conflits du travail. Cela rend le coût de la main-d'œuvre néerlandaise très compétitif et intéressant.

  1. Les Pays-Bas offrent beaucoup en termes de gains d'efficacité

En tant que multinationale et/ou holding, établir l'efficacité dans la façon dont vous faites des affaires est crucial. Un motif très connu pour créer une société holding en Europe, ou pour développer votre multinationale déjà existante, est l'accès au marché unique européen. Cela vous permet d'échanger librement des biens et des services dans tous les États membres, sans les tracas de réglementations douanières et d'accords frontaliers étendus. En tant que tel, il est très facile de rationaliser vos activités européennes telles que les ventes, la fabrication, la recherche et le développement et la distribution à partir d'un seul siège. Cela réduit considérablement vos frais généraux.

Les Pays-Bas constituent l'une des meilleures bases pour une opération multinationale, car leur accès à l'Europe et au marché international est presque sans précédent. Les Pays-Bas ont toujours été à l'avant-garde du commerce mondial, et cela est encore visible dans la culture et le climat des affaires actuels. Dans le dernier indice de performance logistique de la Banque mondiale, les Pays-Bas ont été classés 6th en 2018. Le pays obtient des résultats particulièrement élevés en termes d'efficacité de ses procédures douanières et frontalières, mais également en ce qui concerne la qualité de l'infrastructure logistique et informatique, le très haut niveau de professionnalisme dans l'ensemble du secteur et les nombreuses options d'expédition faciles et abordables. Selon le DHL Global Connectedness Index, les Pays-Bas sont toujours le pays le plus connecté au monde en 2020. C'est toujours le cas depuis des années.

  1. Excellent climat des affaires et conditions fiscales

En raison du climat politique et économique très stable, les Pays-Bas abritent de nombreuses multinationales de renommée internationale. Si vous souhaitez bénéficier d'un climat des affaires plus attractif, par exemple meilleur que le pays dans lequel vous résidez actuellement, ce pays vous conviendra parfaitement. Les Pays-Bas constituent une base idéale pour optimiser votre situation fiscale actuelle, ainsi que pour la protection de votre patrimoine et de vos investissements. Les Pays-Bas sont quelque peu considérés comme un refuge sûr et aussi un paradis fiscal, bien que ce dernier dépende de la légitimité de votre entreprise. Les activités criminelles ne seront pas tolérées.

Néanmoins, le pays offre un climat accueillant et sûr pour les entrepreneurs, qui souffrent sinon d'un climat des affaires plutôt médiocre dans leur pays d'origine ou d'origine. L'économie du pays est naturellement très ouverte et également tournée vers l'international, car c'est l'un des principaux objectifs du gouvernement néerlandais de rendre le flux international de biens, de services et de capitaux totalement possible sans aucun obstacle. L'un des principaux avantages des Pays-Bas est également le système juridique. Le système comporte de nombreux freins et contrepoids, ce qui rend le cadre juridique très fiable, professionnel et flexible également.

Comment créer une société holding aux Pays-Bas et à quoi devez-vous absolument penser ?

Lorsque vous souhaitez créer une société holding entièrement nouvelle (ce qui signifie que vous ne possédez pas déjà une société multinationale), vous devez faire des choix et prendre en compte certains facteurs. L'une des premières questions que vous devez vous poser est de savoir si vous souhaitez démarrer l'entreprise seul ou avec d'autres personnes. Il est fortement conseillé de créer sa propre société holding, sans aucun autre actionnaire. Ceci est également appelé une «société de portefeuille personnelle». Si vous créez une société de portefeuille personnelle, vous pouvez éviter, entre autres, les problèmes liés à la prise de certaines décisions. Cela peut impliquer des décisions telles que la répartition des bénéfices ou votre salaire. Avec une société de portefeuille personnelle, vous pouvez prendre vous-même toutes ces décisions. De plus, vous ne bénéficiez plus de nombreux avantages de la société holding lorsque celle-ci n'est pas une « société holding personnelle ». Par exemple, vous ne pouvez pas créer vous-même d'autres BV, car vous ne possédez pas vous-même la société holding.

Il est préférable de créer votre holding en une seule fois

Dans certains cas, les nouveaux entrepreneurs ne créent qu'une BV néerlandaise et découvrent ensuite qu'ils auraient été bien mieux lotis avec une structure de holding dès le départ. Par exemple, cela peut vous coûter beaucoup plus d'argent si vous démarrez d'abord votre entreprise BV, et seulement plus tard votre société holding. Dans de tels cas, vous devrez transférer ou vendre vos parts dans la BV entrepreneuriale à la société holding. Vous devez également payer l'impôt sur le revenu sur le prix d'achat exact. Le problème avec cela est que votre BV entrepreneurial devient souvent plus précieux avec le temps. Et plus le prix d'achat est élevé, plus la taxe que vous devrez payer au gouvernement néerlandais sera élevée. Evitez cette taxe plus élevée en constituant votre structure de holding en une seule fois. Si vous êtes déjà propriétaire d'un BV travaux, il est toujours possible de mettre en place une structure de holding. Dans ce cas, gardez à l'esprit qu'un transfert d'actions doit avoir lieu, par lequel les actions de la BV entrepreneuriale sont transférées à la société holding personnelle.

Qu'en est-il de la fiscalité d'une société holding ?

Un énorme avantage du système fiscal néerlandais est ses taux d'imposition très bas, par rapport au monde entier. Le taux de l'impôt sur les sociétés a baissé à 15 % pour un bénéfice jusqu'à 245,000 2021 euros en 395,000. Ce montant sera encore porté à 2022 25.8 euros en XNUMX. Au-delà de cette somme, vous payez XNUMX % d'impôt sur les sociétés. À côté de cela, le vaste réseau néerlandais de conventions fiscales ainsi que le régime d'exemption de participation permettent d'éviter la double imposition pour toutes les sociétés (étrangères) qui pourraient avoir à faire face à l'imposition dans plusieurs pays. Un détail intéressant est que les autorités fiscales néerlandaises ont une attitude très coopérative et visent à aider tout entrepreneur en cours de route dans toutes les situations possibles.

Il existe également certaines incitations fiscales pour les entrepreneurs nouveaux et existants, souvent pour encourager l'investissement dans le département de recherche et développement. Comme nous l'avons dit à plusieurs reprises dans cet article, les Néerlandais sont très intéressés par l'innovation et le progrès. Donc, fondamentalement, chaque entrepreneur qui entre sur le marché néerlandais avec de telles ambitions sera très bien accueilli ici. Ces incitations impliquent, par exemple, l'Innovation Box, taxant les revenus que vous avez tirés de la propriété intellectuelle à un taux d'imposition inférieur. De plus, vous pouvez acquérir le « statut WBSO », qui permet des subventions sur certains impôts sur les salaires. Il s'agit principalement d'employés impliqués dans la recherche et le développement.

Les exigences néerlandaises en matière de substances sont un facteur très important à prendre en compte, afin de pouvoir même bénéficier de certaines incitations fiscales néerlandaises. Ces exigences stipulent que la direction de votre société holding doit être située aux Pays-Bas. Néanmoins, il n'y a pas d'obligation directe de nommer des membres néerlandais du conseil d'administration. Il n'est pas non plus nécessaire de posséder un emplacement physique aux Pays-Bas ou d'avoir un compte bancaire néerlandais. Cependant, une fois que votre entreprise commence à s'engager dans des activités commerciales et que vous commencez à réaliser des bénéfices, ces facteurs doivent être réexaminés pour en tirer d'autres avantages.

Comment créer une société holding aux Pays-Bas ?

Le processus de création d'une société holding est en fait le même que la création d'un BV néerlandais, à la différence que vous créez plusieurs BV en même temps. Après tout, une holding est également considérée comme une BV néerlandaise, mais avec un objectif différent de celui d'une BV entrepreneuriale. Les étapes impliquées sont donc exactement les mêmes, avec seulement plus d'entreprises impliquées. La première étape de la création d'une société holding est de décider de l'entité juridique. Comme indiqué, une BV sera la meilleure option dans 90% des cas, mais d'autres entités juridiques peuvent également agir en tant que société holding, comme la fondation.

Si vous décidez de créer une BV en tant que holding, cela est généralement possible en quelques jours ouvrables. L'enregistrement de toute entreprise néerlandaise nécessite une approche personnelle, car il n'y a pas de chemin unique pour y parvenir. Si vous avez tous les documents nécessaires à portée de main et que vous pouvez nous fournir toutes les informations dont nous avons besoin, c'est un processus assez simple et rapide. La seule chose qu'il est important de savoir, c'est que les actions de toutes les filiales établies seront transférées à la société holding également établie. C'est l'une des raisons pour lesquelles elle est nommée holding : la société holding détient toutes les actions de toutes les BV entrepreneuriales impliquées.

En général, vous pouvez simplement voir une exploitation comme le centre d'une toile d'araignée, qui détient tous les BV entrepreneuriaux impliqués. En néerlandais, il est également décrit comme un siège social. Les Néerlandais trouvent en fait très courant de mettre en place une structure de holding, surtout si vous avez des projets ou des ambitions de vous développer à l'avenir. De cette façon, vous pouvez construire autour d'un cœur de métier central, qui permet aux différentes sociétés sous-jacentes de s'épanouir à partir d'un hub principal. Les activités opérationnelles de pratiquement n'importe quelle entreprise peuvent impliquer de nombreuses responsabilités potentielles, donc du point de vue de la sécurité, il est logique de limiter les risques et de placer votre argent durement gagné là où il est le plus sûr. Une société holding permet à tout entrepreneur de verser des dividendes à la holding BV, qui à son tour protège ces dividendes de toute réclamation externe. De plus, la participation n'est pas imposée pour ce dividende entrant, et la BV entrepreneuriale n'est pas non plus imposée pour le dividende sortant. Tout cela est basé sur l'exemption de participation, vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici.

Démarrer une entreprise néerlandaise en tant que multinationale déjà existante ?

Si vous souhaitez créer une toute nouvelle société holding aux Pays-Bas, vous pouvez simplement nous contacter pour plus d'informations et, bien sûr, un devis personnalisé. Dans certains cas, vous pourriez également faire partie d'une grande organisation multinationale souhaitant s'étendre aux Pays-Bas. Il existe plusieurs façons d'y parvenir, qui sont principalement basées sur l'entité juridique que vous choisissez et vos préférences personnelles concernant votre entreprise. N'hésitez pas à nous contacter pour des conseils personnalisés à tout moment.

Sources:

La crypto-monnaie a beaucoup retenu l'attention au cours de la dernière décennie, principalement en raison de la grande variabilité du marché, qui peut également s'avérer très rentable si vous savez ce que vous faites. Les cryptos sont conçus comme un moyen de paiement alternatif pour de l'argent (numérique) régulier. Vous pouvez payer dans de nombreuses boutiques en ligne avec une crypto-monnaie, et vous pouvez également choisir d'accepter vous-même la crypto-monnaie. Vous pouvez adapter votre boutique en ligne aux paiements cryptographiques, ce qui vous offrirait un public cible plus large, car de plus en plus de personnes commencent à acheter et à payer en cryptos.

À l'heure actuelle, les cartes de débit restent de loin le mode de paiement le plus populaire parmi les consommateurs, en particulier lors de leurs achats dans les magasins et les emplacements physiques. Mais les acheteurs qui s'appuient sur la technologie blockchain paient essentiellement avec la crypto-monnaie. Le principal avantage de l'utilisation de la crypto-monnaie, c'est que vous pouvez être payé sans l'intervention d'un service de paiement ou d'une banque. Vous pouvez également convertir facilement des cryptos en euros, en dollars américains ou en livres sterling.

Qu'est-ce que la crypto-monnaie exactement et depuis quand existe-t-elle ?

Les cryptos n'ont pas été sur le marché depuis longtemps, car leur existence est également liée à Internet et à la technologie en général - sans eux, les cryptos ne pourraient même pas exister. Les systèmes de monnaie numérique existaient en effet depuis que la technologie a commencé à jouer son rôle, mais pas de la même manière que la crypto. La principale raison pour laquelle la crypto est intrinsèquement différente est le fait que toutes les anciennes monnaies numérisées étaient centralisées. Cela signifie qu'il y avait une organisation ou un organisme plus important, comme les banques, en tant qu'intermédiaire. Mais la crypto-monnaie est de nature décentralisée.

La partie intéressante des cryptos est que la raison pour laquelle ils ont été inventés est quelque peu différente de ce qu'ils sont devenus. L'inventeur du Bitcoin, Satoshi Nakamoto, souhaitait créer un système de cash spécifiquement destiné aux paiements peer to peer. En raison de la centralisation, il n'était jamais possible auparavant de créer un système de paiement numérique en ligne qui ne traite que les personnes impliquées dans le processus de paiement. Cet homme voulait changer cela, afin que les gens puissent échanger librement de l'argent sans qu'aucun intermédiaire ne soit plus impliqué. Comme il ne pouvait pas construire un système de trésorerie centralisé, il a décidé de créer un système numérique sans organe central de contrôle ou de direction. Bitcoin serait la propriété de toute la communauté.

Bitcoin a été créé en 2008, et la valeur de la pièce a augmenté très rapidement. Au cours des premières années, la cryptographie était un peu obscure pour de nombreux consommateurs et, par conséquent, peu de gens s'y sont essayés. Les personnes qui l'ont fait ont cependant gagné gros, car la valeur d'un seul Bitcoin à son apogée était d'environ 60,000 2021 euros en 25. Si vous comparez cela à une valeur de seulement 2009 euros en XNUMX, cela représentait un investissement assez lucratif ! Depuis le succès de Bitcoin, de nombreuses autres pièces ont été créées et le marché est actuellement en plein essor. Si vous souhaitez que votre entreprise investisse dans l'avenir, une option de paiement cryptographique peut être une décision très judicieuse.

Pourquoi le commerce électronique inclut désormais également la cryptographie

De nombreuses boutiques en ligne commencent à accepter la crypto-monnaie comme mode de paiement alternatif. Certains de ces entrepreneurs ont commencé à s'intéresser aux cryptos il y a quelques années, et avec des résultats très bénéfiques. Depuis quelques années, de plus en plus de boutiques en ligne proposent des options de paiement supplémentaires à côté d'iDeal et Paypal, par exemple. Certaines entreprises de commerce électronique laissent même les clients choisir dans quelle crypto ils choisissent de payer, en ajoutant plusieurs pièces comme possibilité de paiement. Comme il y a tellement de pièces disponibles de nos jours, cela pourrait offrir plus d'options de paiement et, ainsi, rendre l'expérience client plus étendue.

Certains propriétaires de boutiques en ligne sont même contactés personnellement par leurs clients, leur demandant si une option de paiement cryptographique est possible. En raison de l'anonymat des paiements cryptographiques, les consommateurs décident progressivement d'utiliser eux-mêmes la crypto-monnaie. L'avantage supplémentaire de posséder une boutique en ligne avec cette option est que vous pouvez être considéré en quelque sorte comme un pionnier, car les modes de paiement réguliers sont encore beaucoup plus populaires. Cependant, au cours des prochaines décennies, cela pourrait changer radicalement, il pourrait donc être avantageux d'envisager une option de cryptographie pour votre entreprise en ligne. Vous pourriez également profiter de l'avantage supplémentaire des références de clients existants, vous offrant une base de données de clients plus importante. Ceci, à son tour, est très positif pour votre Search Engine Optimization (SEO), qui

Plugins spéciaux pour la crypto-monnaie

Souhaitez-vous également accepter la crypto-monnaie dans votre boutique en ligne ? Ensuite, vous aurez besoin d'un plugin spécial pour permettre les paiements en cryptos. Celles-ci sont assez facilement accessibles, par exemple via WooCommerce et dans certains cas même gratuites. Vous pouvez ensuite choisir tous les cryptos que vous souhaitez accepter. Nous conseillons toutefois fortement de s'en tenir aux bases telles que Bitcoin et Ethereum. Certaines pièces plus récentes sont très volatiles et moins rentables que les pièces originales et existantes depuis plus longtemps. Le plug-in organise alors automatiquement le traitement de la transaction. De plus, vous aurez besoin d'un « portefeuille » pour votre entreprise, qui est le lieu numérique dans lequel les cryptos se retrouvent. Avec un bon portefeuille, vous recevez, envoyez et gérez vos crypto-monnaies. Vous pouvez télécharger un portefeuille sur votre PC, ordinateur portable ou smartphone, ou utiliser un portefeuille en ligne.

Si vous avez tous les logiciels et plugins prêts, vos clients peuvent commencer à vous payer en crypto-monnaie. Le client suit la procédure habituelle, comme remplir ses informations personnelles, puis il peut choisir une pièce via votre menu de paiement. Dans de nombreux cas, cela se traduit par un code QR qui peut être scanné par le client avec son téléphone. Ensuite, le portefeuille du client renseigne automatiquement le montant, les frais et le taux. D'un simple glissement sur l'écran, le client accepte la transaction et paie. Et vous recevez automatiquement le montant des ventes facilement dans votre portefeuille. Le virement du montant sur votre compte bancaire peut se faire automatiquement, ou vous le faites vous-même via un virement, que nous décrirons ci-dessous.

Pouvez-vous convertir facilement la crypto en monnaie fiduciaire ?

Une fois que quelqu'un vous paie en crypto, vous voudrez inévitablement convertir la crypto-monnaie en monnaie fiduciaire à un moment donné. Par exemple, des euros, des dollars américains ou des livres sterling. Il existe plusieurs services d'échange qui convertissent les crypto-monnaies en devises habituelles ou en une autre crypto-monnaie. L'échange se fait automatiquement. Vous pouvez choisir de le convertir directement en argent ordinaire, ou vous pouvez spéculer un peu avec les cryptos que vous possédez. Gardez également à l'esprit que les recettes de tout paiement cryptographique font partie de votre chiffre d'affaires et, en fin de compte, comptent comme un profit. En fonction de votre forme juridique et de votre patrimoine, vous devrez également payer des impôts sur ces sommes, tout comme pour la monnaie fiduciaire.

Facteurs à prendre en considération

Si vous souhaitez offrir une option de paiement avec des crypto-monnaies à vos clients, cela contribuera à la numérisation de votre entreprise en général. Nous vous conseillons de peser la valeur ajoutée par vous-même. Dans certains cas, vous verrez certainement plus de ventes, car tout client qui ne souhaite payer qu'en crypto peut tout aussi bien s'adresser à un concurrent. Si vous voulez vous lancer dans la cryptographie, choisissez au moins un portefeuille enregistré auprès de la Dutch Bank (DNB). Cette organisation veille au respect de la loi sur le blanchiment d'argent et la prévention du financement du terrorisme (Wet ter voorkoming van witwassen en financieren van terrorisme) et de la loi sur les sanctions de 1977. Si vous n'êtes pas sûr du meilleur choix pour vous, Intercompany Solutions se fera un plaisir de vous aider avec des conseils personnalisés.

Avantages et inconvénients d'accepter les paiements cryptographiques

Nous avons dressé une liste compacte de certains avantages et inconvénients bien connus de l'offre d'une option de paiement cryptographique.

Avantages:

Inconvénients:

Intercompany Solutions peut aider votre entreprise à se préparer à la cryptographie

Si vous souhaitez élargir votre horizon et votre entreprise, l'ajout d'une option de paiement cryptographique pourrait bien être le changement dont vous avez besoin. Le processus pratique est assez facile, comme nous l'avons vu ci-dessus. Néanmoins, vous pourriez avoir des questions sur la crypto-monnaie, ou peut-être avez-vous besoin d'être rassuré que l'ensemble du processus est sécurisé. Avec de nombreuses années d'expertise dans la création et l'assistance d'entreprises néerlandaises, nous pouvons vous offrir des conseils solides et professionnels pour aider votre entreprise à devenir une entreprise prospère. Lisez ici pour plus d'informations sur la création d'une BV néerlandaise. 

Sources:

https://bytwork.com/en/articles/btc-chart-history

Si vous souhaitez créer une entreprise néerlandaise, vous devrez également enregistrer votre entreprise auprès de plusieurs organisations gouvernementales telles que la Chambre de commerce néerlandaise et les autorités fiscales néerlandaises. Il est préférable de se préparer à l'inscription, car vous devrez fournir de nombreux documents et informations pour que le processus se déroule sans heurts. Si vous voulez que cela soit bien fait et précis, Intercompany Solutions peut prendre en charge l'ensemble du processus en quelques jours ouvrables. Dans cet article, nous décrirons les étapes nécessaires pour acquérir un enregistrement auprès des autorités fiscales néerlandaises.

Vérifiez si vous devez vous inscrire à la Chambre de Commerce

L'enregistrement auprès de la Chambre de commerce n'est nécessaire que si vous aspirez à être un véritable entrepreneur selon la loi néerlandaise. Selon la Chambre de commerce, vous êtes un entrepreneur si vous fournissez de manière indépendante des biens ou des services dans l'intention de réaliser un profit. Mais ce critère est un peu trop grossier pour être certain, c'est pourquoi la Chambre de commerce néerlandaise a énuméré des critères supplémentaires. Voici les critères que vous devez remplir pour vous inscrire.

Critères d'une entreprise néerlandaise

Ces 3 critères entrepreneuriaux vous concernent-ils tous ? Ensuite, il y a un certain nombre de questions qui vous permettent de vérifier s'il y a entrepreneuriat.

Questions de contrôle

Si vous ne pouvez pas répondre à toutes les questions par un « oui », vous ne pourrez probablement pas vous inscrire auprès de la Chambre de commerce. Si toutes ces questions s'appliquent à vous, alors il est possible d'enregistrer une société néerlandaise. Cela impliquera plusieurs étapes, que nous avons décrites ci-dessous en détail. Si vous le souhaitez, Intercompany Solutions peut vous aider tout au long du processus d'enregistrement d'une entreprise aux Pays-Bas.

Enregistrement auprès des autorités fiscales néerlandaises

Après votre inscription au registre du commerce néerlandais, la Chambre de commerce transmettra vos coordonnées aux autorités fiscales. Vous n'êtes pas obligé d'enregistrer votre entreprise séparément auprès des autorités fiscales, car cela a déjà eu lieu. Si les autorités fiscales néerlandaises vous incluent en tant qu'entrepreneur TVA dans l'administration, vous recevrez votre numéro de taxe sur le chiffre d'affaires et votre numéro d'identification TVA (ID TVA). L'Administration fiscale et douanière détermine également si vous êtes un entrepreneur aux fins de l'impôt sur le revenu.

Organisez-vous à l'avance pour enregistrer votre entreprise néerlandaise

Avant de vous inscrire auprès de la Chambre de commerce néerlandaise, vous devez vous préparer. Avez-vous pensé au type d'entreprise que vous souhaitez enregistrer? Avez-vous une expérience antérieure dans le domaine dans lequel vous aimeriez opérer? Ce sont des questions que vous devez vous poser et, par la suite, préparer lorsque vous avez le rendez-vous. Cela signifie que vous devrez organiser et préparer plusieurs documents et informations, qui sont mentionnés ci-dessous.

Un nom d'entreprise

Vous avez besoin d'un nom d'entreprise pour enregistrer votre entreprise auprès de la Chambre de commerce. Un nom d'entreprise doit respecter un certain nombre de règles, à savoir qu'il ne doit pas donner une fausse impression, qu'il ne peut pas être identique à une marque ou à un nom commercial existant et qu'il doit être clair et compréhensible. Les caractères suivants sont autorisés : @ & - +. Cependant, des caractères tels que ( )? ! * # / peut ne pas apparaître dans le nom de votre entreprise. Nous vous conseillons d'y réfléchir un moment, car le nom et le logo de votre entreprise seront comme la carte de visite de votre entreprise.

Choisissez une forme juridique

En tant qu'entrepreneur débutant, vous devez choisir une forme juridique, telle qu'une entreprise individuelle, une société en nom collectif ou une BV néerlandaise qui équivaut à une société à responsabilité limitée. La forme juridique qui convient le mieux à votre entreprise dépend de votre situation personnelle et de vos préférences. Par exemple, cela implique comment vous organisez la responsabilité et quelle option est la plus avantageuse sur le plan fiscal. Intercompany Solutions peut vous aider à décider quelle entité juridique correspond le mieux à vos idées et ambitions.

Vérifiez si votre entreprise doit enregistrer les propriétaires effectifs ultimes

Selon la forme juridique de votre entreprise, vous devez également enregistrer les bénéficiaires effectifs. Les bénéficiaires effectifs ultimes sont des personnes qui, par exemple, sont le propriétaire ultime ou le contrôle d'une organisation. Si vous créez une entreprise seul, ce ne sera que vous. Mais si vous voulez démarrer une entreprise avec plusieurs personnes en charge, toutes ces personnes doivent être nommées et s'identifier avec une pièce d'identité appropriée.

Prenez rendez-vous en ligne

Pour finaliser votre inscription, vous devez vous rendre à la Chambre de commerce néerlandaise (Kamer van Koophandel). Lors de votre visite à la Chambre de Commerce, vous recevrez immédiatement votre numéro de Chambre de Commerce. Vous pouvez prendre rendez-vous en ligne facilement. Lorsque vous remplissez le formulaire d'inscription à la Chambre de Commerce, assurez-vous d'avoir les informations suivantes à portée de main :

Si vous vous inscrivez à la Chambre de Commerce, vous recevrez un code SBI. Ce code indique quelles sont vos activités commerciales exactes. Si vous louez un immeuble de bureaux, emportez également avec vous le bail de votre local commercial. Si vous établissez l'entreprise dans un immeuble commercial, vous devez apporter le contrat de location ou le contrat d'achat avec vous. Si vous enregistrez votre entreprise à une adresse dite d'enregistrement, prenez le contrat avec vous.

Quand faut-il venir s'inscrire ?

Le moment de l'enregistrement de votre entreprise est très important. En général, vous pouvez enregistrer votre entreprise dans n'importe quel bureau de la Chambre de commerce néerlandaise à trois moments distincts :

Combien coûte l'inscription à la Chambre de Commerce ?

L'inscription au Registre du Commerce de la Chambre de Commerce implique un versement unique de 51,30 euros. Vous devez payer ce montant sur place avec votre carte de débit ou de crédit. Vous ne pouvez pas payer en espèces. Lors de votre inscription, vous avez besoin d'une pièce d'identité valide. La Chambre de Commerce ne peut pas finaliser votre inscription sans justificatif d'identité.

Que faire si vous ne pouvez pas vous rendre aux Pays-Bas ?

Pour les entrepreneurs étrangers qui souhaitent créer une entreprise néerlandaise, il peut s'avérer très difficile de venir aux Pays-Bas afin de se présenter à votre rendez-vous. Surtout en période de pandémie, car beaucoup de frontières sont momentanément fermées. Intercompany Solutions peut encore s'occuper de tout le processus d'inscription pour vous, sans que vous ayez besoin de vous déplacer ici. Veuillez nous contacter directement si vous souhaitez recevoir plus d'informations sur ces options.

La source: https://www.kvk.nl/advies-en-informatie/bedrijf-starten/moet-ik-mijn-bedrijf-inschrijven-bij-kvk/

Si vous souhaitez investir du temps et de l'argent dans le secteur des sciences de la vie, les Pays-Bas offrent une base très innovante et stimulante pour élargir vos connaissances et votre expertise. Le secteur des sciences de la vie ne cesse de croître et d'évoluer au pays, grâce à de nombreuses collaborations interdépartementales intéressantes, ainsi que de nombreux autres secteurs bénéficiant de toutes les idées innovantes issues de la branche des sciences de la vie. Dans cet article, nous décrirons plus sur le secteur des sciences de la vie et les moyens possibles pour vous d'investir dans ce secteur très actif.

Que sont exactement les sciences de la vie ?

Les sciences de la vie sont un secteur très vaste qui englobe également de nombreux autres domaines, tels que les produits pharmaceutiques, les technologies des systèmes de vie, la biotechnologie, les nutraceutiques, les technologies biomédicales, la transformation des aliments, les dispositifs biomédicaux, les entreprises environnementales, les technologies des systèmes de vie et d'autres institutions et organisations qui consacrent une grande quantité de temps et d'efforts consacrés au transfert de technologie et à la recherche et au développement dans divers domaines. En général, les sciences de la vie peuvent être définies comme toutes les sciences entrelacées qui traitent des organismes vivants. Cela implique les plantes, les humains et les animaux en ce moment. Les domaines scientifiques suivants sont actuellement inclus :

En savoir plus sur le secteur néerlandais des sciences de la vie

Étant donné que l'industrie des sciences de la vie traite des organismes vivants, il n'existe aucune autre industrie aussi étroitement réglementée que celle qui développe, teste et distribue des médicaments vitaux et des dispositifs médicaux. L'industrie des sciences de la vie aux Pays-Bas connaît une croissance rapide. L'innovation, la R&D et la production dans ce domaine ont acquis une solide réputation dans le monde entier. Le développement de nouveaux produits dans le secteur des sciences de la vie prend beaucoup de temps et est très complexe. Les chances de succès dépendent de nombreux facteurs. La pression pour une mise sur le marché rapide est énorme en raison des attentes et des exigences du marché mondial. Ceci est également rendu plus difficile par le pouvoir croissant des compagnies d'assurance, durcissant les règles.

Investissez dans un secteur qui compte plus que jamais

La santé mondiale est un problème très actuel, qui implique de nombreux secteurs qui se chevauchent et qui travaillent ensemble. Cela englobe des questions importantes, telles que dans quels nouveaux dispositifs médicaux, médicaments ou thérapies devraient être investis ? Et pour quels projets de R&D le taux de réussite est-il suffisamment élevé pour investir ? Est-ce un investissement éthique ? Est-ce que garantir une mise sur le marché rapide d'un flux continu de produits prometteurs vous intéresse ? Le secteur des sciences de la vie est une entreprise en évolution très rapide, qui nécessite certainement une forme d'engagement stable pour réussir. Il existe régulièrement des projets stimulants et des incitations permanentes dans les principales entreprises des sciences de la vie, dans lesquels vous pouvez apporter votre contribution à une société plus saine.

Collaboration interdisciplinaire

Dans un domaine en constante évolution comme les sciences de la vie, il est très important de collaborer avec des secteurs voisins et d'autres entreprises innovantes. Le secteur de pointe néerlandais des sciences de la vie et de la santé stimule l'innovation à cet égard. Il joue un rôle de lien entre la communauté des affaires, le gouvernement, les institutions du savoir, les patients et les organisations sociales. L'organisation distincte Health~Holland initie et stimule des partenariats public-privé multidisciplinaires afin d'accélérer l'innovation. De plus, il donne un coup de pouce à ce secteur dynamique et productif en attirant des financements, en partageant les meilleures pratiques et en un positionnement fort. De cette manière, ils visent à renforcer la position (internationale) du secteur néerlandais des LSH pour relever les défis sociaux entourant la prévention, les soins et le bien-être.

Des citoyens au fonctionnement vital dans une économie saine

Le secteur de pointe des sciences de la vie englobe un large éventail de disciplines : des produits pharmaceutiques aux technologies médicales, des infrastructures de soins de santé à la vaccination. Les Pays-Bas se sont engagés à garantir le résultat de citoyens fonctionnant de manière vitale dans une économie saine. Pour réaliser cette mission, le pays et le secteur de pointe s'appuient sur les forces des sciences de la vie néerlandaises pour relever les plus grands défis sociétaux dans le domaine de la prévention, de la guérison et des soins : améliorer la qualité de vie (vitalité). Tout en visant à limiter les dépenses de santé pour ses citoyens. Si vous souhaitez contribuer à cet objectif avec vos connaissances et vos ressources uniques, les Pays-Bas offrent un climat économique et compétitif très sain.

Stimulation de l'innovation en sciences de la vie et subventions spéciales

Si vous souhaitez travailler avec d'autres sur des projets d'innovation en tant qu'entrepreneur, le programme néerlandais MIT peut être quelque chose pour vous. Ce programme stimule l'innovation parmi les entreprises et les entrepreneurs au-delà des frontières régionales. En outre, le MIT encourage les projets commerciaux à mieux s'aligner sur les programmes d'innovation des principaux secteurs. A côté de cela, il y a ce que l'on appelle une surtaxe PPP. Les partenariats public-privé et les ITK peuvent déposer une demande d'allocation de projet PPP. En savoir plus sur son fonctionnement et comment rejoindre un TKI.

Évolution dans le secteur de la santé

Le gouvernement néerlandais souhaite également accélérer l'application à grande échelle d'innovations efficaces en matière de soins de santé. C'est pourquoi des « accords santé » entre le gouvernement et des partenaires (privés) ont été créés, afin d'aider ces innovations en matière de santé à poursuivre leur chemin. Il s'agit d'innovations sanitaires concrètes dont l'application n'est pas possible au-delà, par exemple, de l'hôpital local, de l'établissement de santé ou de la région. En effet, une entreprise peut rencontrer des obstacles qui peuvent être résolus avec l'aide du gouvernement néerlandais.

Vous souhaitez en savoir plus sur les possibilités pour votre entreprise dans le secteur des sciences de la vie ?

Intercompany Solutions a aidé une pléthore d'entreprises et d'investisseurs étrangers à faire des choix durables et logiques. Nous pouvons vous aider avec l'ensemble du processus de créer votre entreprise aux Pays-Bas, avec des services de comptabilité et de nombreux autres extras pratiques. Nous pouvons également vous informer de vos chances de succès dans un certain secteur, si vous pouvez éventuellement vous associer à quelqu'un d'autre et comment vous pourriez être en mesure de démarrer votre entreprise de manière rentable. N'hésitez pas à nous contacter à tout moment pour plus d'informations et de conseils.

[1] https://www.fractal.org/Life-Science-Technology/Definition.htm

Si vous êtes un expatrié qui démarre votre propre entreprise, il est probable que vous vous posiez de nombreuses questions sur les implications fiscales.

Des questions se poseront certainement, telles que quel est le bon type d'entité juridique, une BV ou la « eenmanszaak » ou entreprise individuelle/entreprise individuelle) est-elle une option plus appropriée ?

Il vous sera peut-être conseillé de demander l'aide d'un comptable ou d'un administrateur fiscal aux Pays-Bas qui sera en mesure de répondre à toutes ces questions en vous donnant toutes les informations et conseils nécessaires sur toutes les questions importantes pour votre situation particulière.

Garder vos livres en ordre peut être une entreprise très chronophage. Outre la comptabilité, vous voulez être sûr que toutes les déclarations fiscales sont faites à temps sans y penser et sans aucun problème.

Vous avez besoin de l'aide d'un expert capable d'examiner votre situation actuelle, mais aussi vos futurs plans d'affaires et expériences. Contact Intercompany Solutions pour des conseils fiscaux sur mesure qui donneront à votre jeune start-up les meilleures chances possibles. Avec notre aide, vous serez toujours à jour avec votre administration et vos questions fiscales aux Pays-Bas.

Laissez-nous nous occuper de toutes les questions fiscales, afin que vous puissiez vous concentrer sur votre entreprise aux Pays-Bas.

Dédié à aider les entrepreneurs à démarrer et à développer une entreprise aux Pays-Bas.

Membre de

MenuChevron- vers le bascercle croisé