Avoir une question? Appeler un expert

Avoir une question? Appeler un expert

Les Pays-Bas abaissent le taux d'imposition des sociétés

Des exigences fiscales plus strictes pour les multinationales aux Pays-Bas

L'évasion fiscale est un problème mondial, ce qui oblige les gouvernements à surveiller activement ce problème et à y faire face en conséquence. Aux Pays-Bas, cela a également été un sujet brûlant au cours des dernières années, ce qui a incité certaines réformes gouvernementales afin d'imposer des règles plus strictes. Cependant, étant donné que ces réformes gouvernementales ne semblent pas aller assez loin dans la réalité, les législateurs néerlandais ont lancé une enquête sur la manière de faire payer aux (grandes) multinationales et autres entreprises à évasion fiscale leur part d'impôt légalement attendue.

Cela s'est produit juste après de sévères critiques publiques concernant le fait que les réformes n'étaient pas assez sévères. Plusieurs multinationales réduisent leurs factures fiscales en utilisant les Pays-Bas comme entonnoir, mais les Néerlandais ne sont pas tout à fait disposés à minimiser l'impôt sur les sociétés. Le fait intéressant est que la minimisation de l'impôt sur les sociétés est légale et incontestée depuis longtemps, même si cela commence à changer. L'un des principaux instigateurs est Royal Dutch Shell, qui a reconnu que l'entreprise n'avait presque pas payé d'impôt néerlandais sur les sociétés en 2018.

La racine du problème

Shell a refusé de divulguer les détails concernant leur choix lors d'une audition d'un panel parlementaire sur la fiscalité. L'un des principaux facteurs de colère est le fait que chaque citoyen néerlandais est censé payer un impôt sur le revenu assez élevé par rapport à son salaire. Même les gens qui gagnent le salaire minimum. Vu de ce point de vue, il est absurde qu'une entreprise de plusieurs milliards ne paie pas d'impôts. Après des recherches approfondies, les données du gouvernement montrent qu'il existe des actifs stationnés dans un très grand nombre d'entreprises dites boîtes aux lettres aux Pays-Bas. Ces actifs ont une valeur cumulée de plus de 4 billions d'euros. Beaucoup d'entre eux sont exploités pour canaliser des bénéfices via les Pays-Bas vers des pays à faible taux d'imposition. Et le gouvernement néerlandais en a assez.

Fini les accords louches

Le gouvernement néerlandais veut maintenant introduire de nouvelles réformes, afin de rompre avec cette sombre image de négociation détournée. Il y a une certaine qualité douteuse à propos de l'évasion fiscale, surtout si la classe ouvrière est touchée par le problème. Menno Snel, le responsable néerlandais en charge de cette question, a déclaré que les entreprises qui établissent uniquement une entreprise ici pour acheminer des capitaux vers des pays étrangers sont très mal accueillies dans un proche avenir.

Les législateurs néerlandais ont déclaré qu'ils estiment que le gouvernement ne parvient toujours pas à réglementer l'évasion fiscale et souhaitent que plus de détails soient publiés en ce qui concerne les décisions fiscales telles que le nom de l'entreprise. Selon un député, de nombreux Néerlandais se sentent dupés, car ils estiment avoir payé la crise financière d'une certaine manière. Et en raison de ce problème, les citoyens doivent également payer des impôts plus élevés comme la TVA, tandis que les impôts sur les sociétés sont abaissés simultanément. Cela fournit évidemment une base stable pour la confusion et, dans le pire des cas, la corruption.

Intercompany Solutions vous assiste dans toutes les questions financières

Que vous souhaitiez créer une nouvelle entreprise aux Pays-Bas, ouvrir une succursale ou simplement en savoir plus sur les réglementations et les lois fiscales; nous sommes là pour vous aider de toutes les manières possibles. Nous pouvons vous fournir toutes les informations nécessaires pour gérer légalement une entreprise prospère, tout en tirant le meilleur parti de votre entreprise.

Vous aimez cet article?

Partager sur WhatsApp
Partager sur Whatsapp
Partager sur télégramme
Partager sur Telegram
Partager sur skype
Partager par Skype
Partager sur email
Partager par e-mail

Besoin de plus d'informations sur la société néerlandaise BV?