Les Pays-Bas abaissent le taux d'imposition des sociétés

Saviez-vous que les Pays-Bas sont l'un des cinq pays d'Europe qui font partie des quinze premiers paradis fiscaux pour les entreprises au monde ? Et saviez-vous que certains des changements apportés aux taux d'imposition des sociétés en 2021 en feront un lieu encore plus favorable pour les entreprises ? Voyons ce que ces changements pourraient signifier pour vous et votre entreprise.

Modifications des taux d'imposition des sociétés à partir de 2021

Le taux de l'impôt sur les sociétés sur les bénéfices sur 245,000 15 € restera à 2021 % en XNUMX.

Ajustement du taux d'imposition
Au 1er janvier 2020, aucun impôt sur les sociétés n'est prélevé sur l'impôt sur le revenu des sociétés si un entrepreneur soumet sa déclaration pour le premier jour du sixième mois suivant la période pendant laquelle l'impôt est prélevé (qui est généralement le 1er juin) et la déclaration déposée est correct.

Annonce de mesures concernant l'impôt sur les sociétés à partir de 2021
Le cabinet prévoit également d'introduire trois autres mesures pour l'impôt sur les sociétés. Ces mesures seront incluses dans le Plan fiscal 2021.

Augmenter le « tarif » de la boîte à innovation
Si les entreprises tirent profit de certaines activités innovantes, elles doivent payer moins d'impôt sur les sociétés sur ce profit. Le 'taux' de cette box innovation est désormais de 7%. Celui-ci passera à 9 % à partir du 1er janvier 2021.

Liquidation et grève moins déductibles
Les entreprises peuvent subir des pertes si une entreprise à l'étranger ou une filiale cesse. Dans de nombreux cas, ils peuvent désormais déduire ces pertes des bénéfices qu'ils réalisent aux Pays-Bas. Ce régime dit de liquidation et de perte en cas de grève est en cours d'ajustement. Les possibilités pour les entreprises de déduire ces pertes sont limitées.

Plus d'escompte si l'impôt sur les sociétés est payé en une seule fois
Les entreprises peuvent désormais bénéficier d'une remise sous certaines conditions si elles paient l'impôt sur les sociétés en une seule fois. Cette remise disparaîtra à partir du 1er janvier 2021.

D'autres éléments fiscaux de l'Accord national sur le climat sont également intégrés dans le plan fiscal 2020. Celles-ci comprennent une augmentation de la taxe sur les combustibles fossiles tels que le gaz naturel, mais une baisse des taxes sur l'électricité. De plus, la majorité des entreprises seront soumises à une augmentation de la surtaxe sur les énergies renouvelables, tandis que les ménages privés bénéficieront d'une réduction de cette surtaxe. En outre, l'exonération limitée dans le temps de la taxe sur l'achat de véhicules électriques, qui expire en 2021, doit maintenant rester en vigueur jusqu'en 2025. Cependant, l'utilisation privée de la taxe sur les véhicules électriques d'entreprise passera progressivement de XNUMX à XNUMX%.

Non seulement l'administration fiscale a modifié certaines réglementations. Les sociétés néerlandaises ont également changé leurs exigences en matière de déclaration fiscale.

Les entreprises néerlandaises n'ont jamais été mminerai transparent en matière fiscale
Des mesures importantes ont été prises par les entreprises néerlandaises au cours des cinq dernières années pour améliorer la transparence et la communication d'informations sur un sujet aussi complexe et controversé que les taxes.

Selon Bob van der Made de PwC, le rapport montre clairement que les entreprises néerlandaises n'ont jamais été aussi transparentes en matière fiscale qu'elles ne le sont aujourd'hui. Les entreprises ont obtenu une moyenne de 43 % sur les six principes de bonne gouvernance fiscale et Oikos. C'est considérablement plus élevé que les 25 % mesurés en 2015.

Van der Made a déclaré que le Tax Transparency Benchmark a « indéniablement contribué à ce résultat depuis 2015 grâce à l'approche équilibrée et objective de cette enquête annuelle. Le classement est même désormais considéré par la direction de certaines entreprises comme une référence utile et récurrente chaque année pour leur position en matière de transparence fiscale, de stratégie de développement durable, de comportement socialement responsable et de gouvernance fiscale.

Il est clairement nécessaire de rattraper son retard sur la déclaration pays par pays et l'assurance fiscale de tiers. Dans son verdict final, le jury a également souligné que la plupart des entreprises néerlandaises peuvent encore apporter des améliorations significatives dans les composants de déclaration pays par pays (indiquant clairement que les activités commerciales correspondent aux paiements d'impôts dans les pays concernés) et la taxe sur les tiers assurance. (Cela implique de faire contrôler les processus internes et la mise en œuvre de la stratégie fiscale par un comptable afin qu'une partie indépendante puisse la superviser).

Selon Van der Made, le rapport indiquait clairement que la déclaration pays par pays et l'assurance fiscale de tiers ne sont pas évidentes pour la plupart des entreprises. Il a également attiré l'attention sur les recommandations spéciales du rapport à l'intention de diverses parties prenantes, à savoir: les décideurs, les politiciens et les autorités fiscales, les ONG, les conseillers fiscaux, les investisseurs et les universités.

L'administration fiscale néerlandaise (source néerlandaise). 

Besoin de plus d'informations sur la société néerlandaise BV?

CONTACTEZ UN EXPERT
Dédié à aider les entrepreneurs à démarrer et à développer une entreprise aux Pays-Bas.

Membre de

Food MenuChevron- vers le bascercle croisé