Si vous résidez en Hollande ou recevez des revenus néerlandais, vous devez suivre les lois nationales sur la fiscalité. En tant que contribuable résidant (résidant en Hollande) ou non-résident (étranger) percevant un revenu néerlandais, vous devrez payer un impôt sur le revenu en Hollande.

Types de revenus néerlandais imposables

La législation fiscale néerlandaise reconnaît les types de revenus 3 soumis à impôt. Ceux-ci sont classés dans des boîtes. La case 1 concerne les revenus liés à l’accès à la propriété ou à l’emploi, c’est-à-dire les salaires, les bénéfices professionnels, les pensions, les prestations ordinaires et les biens immobiliers occupés par leur propriétaire. La case 2 couvre un revenu d’intérêts substantiel et la case 3 représente les revenus de placements et d’épargne.

Le système fiscal néerlandais est assez complexe et vous pouvez payer jusqu'à un quart de votre revenu personnel en impôts, mais tous les taux dépendent de la nature du travail que vous effectuez et de votre résidence, entre autres facteurs. Les personnes imposables conformément à la législation néerlandaise doivent soumettre leur déclaration sous forme numérique au début d'avril chaque année. S'il est impossible de respecter ce délai en raison de circonstances particulières, une prolongation peut être accordée sur demande.

Pays-Bas

Taxes perçues sur les résidents / non-résidents néerlandais

Dans le formulaire de déclaration d’impôt, les résidents néerlandais sont tenus de déclarer leurs revenus perçus dans le monde entier, y compris les montants que la Hollande ne peut pas taxer en vertu de réglementations internationales ou nationales. Le revenu d'emploi, les bénéfices des entreprises et les plus-values ​​réalisées dans des pays étrangers figurent dans la liste de ces revenus. Les non-résidents peuvent choisir d'être traités en tant que résidents en ce qui concerne la fiscalité. Les personnes ayant le statut de contribuables résidents doivent déclarer leur revenu mondial, ce qui permet d’imposer ce revenu dans un autre pays. Pour éviter la double imposition, Holland propose un allégement fiscal (ou un crédit d’impôt) contre les impôts détenus. Un avocat néerlandais expérimenté peut vous conseiller sur les possibilités les plus pratiques pour votre entreprise.

Impôt néerlandais sur le revenu des sociétés (CIT)

Les sociétés néerlandaises et certaines entités établies ailleurs et percevant des revenus de sources néerlandaises sont passibles de impôt sur les sociétés (CIT). Les sociétés dont le capital est constitué d'actions, les coopératives et autres entités exerçant des activités figurent sur la liste des types de sociétés assujetties à l'impôt. Toutes les entreprises doivent produire des déclarations chaque année. La date limite de soumission est fixée à cinq mois après la fin de l'année concernée. Toutes les taxes doivent être payées dans les deux mois suivant l’évaluation du reçu.

Taxe sur la valeur ajoutée est, en soi, une taxe à la consommation intégrée au prix payé par le client final pour un service ou un produit particulier. Conformément à la législation de l'UE, la TVA est applicable à la fourniture de biens, à la fourniture de services, à l'importation et à l'acquisition de biens. La Hollande applique trois taux de TVA différents: un taux standard en 19, un taux spécial en 6 pour les médicaments, les produits alimentaires, les journaux et les livres, et un taux en 0 pour le commerce international afin de permettre l’exportation des produits sans TVA.

Si vous avez besoin d'informations supplémentaires et de conseils personnalisés concernant votre entreprise, veuillez contacter nos avocats locaux.

contacter un expert