Avoir une question? Appeler un expert

Avoir une question? Appeler un expert

Législation néerlandaise relative aux investissements étrangers

Législation néerlandaise relative aux investissements étrangers

 En 2019, le Conseil de l'UE a adopté aujourd'hui un nouveau cadre pour le filtrage des investissements directs étrangers dans l'Union européenne, complétant le processus législatif sur cette proposition.

En conséquence, le nouveau cadre entrera en vigueur en avril 2020. Le nouveau cadre, basé sur une proposition de la Commission présentée par le président Juncker dans son discours sur l'état de l'Union de 2017, contribuera à protéger la sécurité, l'ordre public et les intérêts stratégiques de l'Europe en tant que il concerne les investissements étrangers dans l'Union.

Commentant la décision du Conseil, le président Jean-Claude Juncker a déclaré: «La décision prise aujourd'hui démontre la capacité de l'UE à agir rapidement lorsque les intérêts stratégiques de nos citoyens et de notre économie sont en jeu. Avec le nouveau cadre de filtrage des investissements, nous sommes désormais bien mieux équipés pour garantir que les investissements de pays tiers servent réellement nos intérêts.Je me suis engagé à travailler pour une Europe qui protège à la fois le commerce et d'autres domaines, avec ces derniers, nous remplissons un fait partie de notre promesse avec la nouvelle législation. "

Cecilia Malmström, commissaire chargée du commerce, a déclaré qu'elle était très satisfaite de la décision prise par le Conseil, car l'UE bénéficie grandement des investissements étrangers, qui jouent un rôle crucial dans l'économie. Cependant, il y a eu récemment une augmentation des investissements dans les secteurs stratégiques, ce qui a conduit à un débat public sain sur ce sujet. Ce nouveau cadre offre une bien meilleure position pour superviser les investissements étrangers et protéger les intérêts néerlandais. Elle se réjouit à présent de travailler en étroite collaboration avec les États membres pour la mise en œuvre effective de cette nouvelle législation.

Dans le nouveau cadre:

Un mécanisme de coopération sera mis en place pour permettre aux États membres et à la Commission d'échanger des informations et de soulever des préoccupations concernant des investissements spécifiques;
La Commission pourra émettre des avis si la sécurité ou la politique publique de plusieurs États membres est compromise par un investissement ou si un investissement pourrait affecter un projet ou saper un programme d'importance à l'échelle de l'UE, tel qu'Horizon 2020 ou Galileo;
La coopération internationale en matière de sélection des investissements sera encouragée, notamment par le partage d'expériences, de bonnes pratiques et d'informations sur des préoccupations communes;
certaines exigences seront établies pour les États membres souhaitant maintenir ou introduire un mécanisme de filtrage au niveau national. Les États membres ont également encore le dernier mot lorsque se pose la question de savoir s'il faut ou non autoriser une opération d'investissement spécifique sur leur territoire;
La nécessité de travailler dans des délais courts et favorables aux entreprises et avec des exigences de confidentialité strictes sera prise en compte.

À la suite de l'approbation par les États membres au Conseil et du vote favorable au Parlement européen le 14 février 2020, la nouvelle législation de l'UE établissant un cadre de l'UE pour le filtrage des investissements entrera en vigueur dans les semaines à venir, 20 jours après sa publication au Journal. Les États membres et la Commission disposent alors de 18 mois pour prendre les dispositions nécessaires à l'application de ce nouveau mécanisme. Les préparatifs sont déjà en cours, y compris l'échange régulier d'informations et de bonnes pratiques avec les États membres au sein du groupe d'experts dédié créé en 2017.

Contexte

Actuellement, 14 États membres ont mis en place des mécanismes nationaux de sélection. Bien qu'ils puissent différer dans leur conception et leur portée, ils ont le même objectif de maintenir la sécurité et l'ordre public au niveau national. Les différents États membres sont en train de réformer leurs mécanismes de filtrage ou d'en adopter de nouveaux.

L'UE possède l'un des programmes d'investissement les plus ouverts au monde, comme le reconnaît l'OCDE dans son indice de restrictivité de l'investissement. L'UE est la première destination mondiale des investissements directs étrangers: à la fin de 2017, les investissements directs étrangers dans l'UE par des investisseurs de pays tiers s'élevaient à 6 295 milliards d'euros.

 

 

 

Vous aimez cet article?

Partager sur WhatsApp
Partager sur Whatsapp
Partager sur télégramme
Partager sur Telegram
Partager sur skype
Partager par Skype
Partager sur email
Partager par e-mail

Besoin de plus d'informations sur la société néerlandaise BV?